Constitution de pension en Belgique : les 4 piliers de pension

Préparer votre avenir Investir Pension – 27 avril 2018

En Belgique, la pension légale est moins élevée que chez nos voisins. Après la mise à la pension, vous devrez donc vivre avec un revenu beaucoup moins élevé que lorsque vous travailliez encore. Heureusement, les pouvoirs publics ont prévu la possibilité de se constituer une pension complémentaire. En quoi consiste le paysage belge des pensions et quelles sont les possibilités dont vous disposez pour vous constituer un capital de retraite supplémentaire ? Découvrez-le dans ce blog.

Comment la pension est-elle constituée en Belgique ? Les 4 piliers de la pension

piliers de la pension
De nombreux Belges reçoivent, d’une manière ou d’une autre, un complément à leur pension légale. Est-ce que cela garantit une constitution de pension suffisante ?
  • Le premier pilier est la pension légale versée par le gouvernement. Il existe de grandes différences entre les salariés, les indépendants et les fonctionnaires.
  • Le deuxième pilier est constitué par les pensions complémentaires proposées par les employeurs à leurs salariés par le biais d’une assurance de groupe ou un fonds de pension (qui diffère donc quelque peu d’un fonds d’épargne-pension).
  • Le troisième pilier est constitué par les pensions complémentaires versées à l’initiative personnelle : l’épargne-pension. L’État encourage l’épargne aux fins de pension complémentaire dans cette formule en y attachant des avantages fiscaux.
  • Le quatrième pilier représente les formules traditionnelles d’épargne et d’investissement sans avantage fiscal.

La pension légale en Belgique par rapport à nos voisins

Selon une étude réalisée par la KU Leuven en 2015, le montant de notre pension légale est jusqu’à 700 euros moins élevé que dans nos pays voisins. Dans notre pays, un employé qui a travaillé exactement la même durée et a gagné exactement le même montant d’argent reçoit, en moyenne, la pension légale la plus faible de la région : 1155 euros brut par mois. En Allemagne, ce montant est 12 % plus élevé, au Luxembourg 42 % et en France 43 %. Aux Pays-Bas (où une assurance pension complémentaire est obligatoire), les travailleurs à la retraite obtiennent même 66 % de plus : 1861 euros brut (source : HLN).

D’après le Service fédéral des pensions, la moyenne belge est encore plus basse : 1065 euros par mois. Il existe donc un écart de revenu entre votre dernier revenu et votre pension.

L’épargne-pension bat tous les records en Belgique

Les chiffres de Febelfin (la fédération du secteur financier de notre pays) montrent que 2 Belges sur 3 épargnent pour leur retraite, soit avec un fonds d’épargne-pension, soit avec une assurance épargne-pension. Les montants de ces fonds de pension atteignent également un niveau record : fin 2017, la cagnotte s’élevait à 19,64 milliards d’euros, soit une augmentation de pas moins de 7 milliards (+55,5 %) par rapport à 5 ans auparavant.

Vous pouvez également souscrire une assurance de groupe par l’intermédiaire de votre employeur pour vous assurer un revenu complémentaire lors de votre départ à la pension. Fin 2016, le montant total de ces fonds (assurance de groupe et fonds de pension combinés) s’élevait à 92 milliards d’euros.

De nombreux Belges reçoivent donc, d’une manière ou d’une autre, un complément à leur pension légale.

Les deuxième et troisième piliers garantissent-ils une constitution de pension suffisante ?

Ils se traduisent par un versement mensuel moyen de 90 euros d’épargne-pension et de 433 euros d’assurances de groupe, soit un total de 523 euros par mois (durant 25 ans, de 65 à 90 ans) en complément de la pension légale qui s’élève donc à 1065 euros par mois en moyenne. Cela fait monter le revenu de pension moyen à 1588 euros par mois.

Selon le SPF Économie, les dépenses mensuelles moyennes après le départ à la retraite sont de 2330 euros pour une personne isolée et de 3720 euros pour un couple. Cela est dû au fait que les dépenses augmentent avec l’âge en raison du besoin accru de soins.

Ainsi, une personne isolée pourrait manquer de 750 euros par mois, un couple de plus de 2100 euros. Un écart qui peut être comblé par un investissement supplémentaire. L’effet boule de neige des taux d’intérêt composés génère beaucoup plus de revenus que l’argent déposé sur un compte d’épargne.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Revenus annuels des fonds d’investissement : faut-il les déclarer?

Vous êtes peut-être en pleine déclaration d’impôt et vous vous demandez si vous devez mentionner les revenus annuels découlant des fonds dans lesquels vous avez investi. La réponse à cette question est : non. Enfin, pas dans la plupart des cas. En effet, il y a anguille sous roche : les revenus générés durant l’année calendrier écoulée par les fonds d’investissement régis par des droits étrangers doivent, dans certains cas, être déclarés. Pourquoi ? Lisez la suite pour le découvrir.

Épargne-pension : 960 ou 1.230 euros ?

Depuis le début de cette année, vous pouvez choisir d’épargner un maximum de 960 ou de 1.230 euros par an pour votre pension, et bénéficier d’une déduction fiscale différente. Que devez-vous faire si vous optez pour le montant maximal le plus élevé ? Et quelle est l’option la plus avantageuse : 960 ou 1.230 euros par an ?

Investir son argent dans des fonds communs de placement : à chacun la formule qui lui convient

Vous souhaitez investir votre argent ? Alors vous pouvez, en fonction de votre goût du risque, envisager d'acheter des obligations ou des actions. Mais vous pouvez aussi choisir de placer vos économies dans un fonds d’investissement. Mais au fait, qu'est-ce que c’est que ces fonds communs de placement au juste ? Et quels sont les différents types de fonds qui s’offrent à vous ? Voici quelques conseils pour vous aider à décider où investir votre argent.

Macro-économie : risques plus importants dans un cycle économique qui a atteint son apogée

2018 a connu un démarrage plus négatif que prévu. Un certain nombre d’indicateurs macro-économiques déçoivent quelque peu. En outre, de nombreux risques supplémentaires font leur apparition, comme le sentiment politique en Europe, les prix du pétrole qui ont dépassé une fois de plus le seuil des 80 $, ou encore la croissance des taux d’intérêt à long terme aux États-Unis.

Épargne retraite : moins d’impôts et plus de pension, c’est possible

Qu’aimeriez-vous faire une fois pensionné ? Aller au cinéma avec vos petits-enfants, sortir au restaurant en famille, profiter d’un voyage ou d’un peu de culture de temps à autre…? Nous voulons tous profiter de nos vieux jours, n’est-ce pas ? La mauvaise nouvelle, c’est que le montant de votre pension légale ne sera sans doute pas suffisant pour maintenir votre niveau de vie. Heureusement, la constitution d’une pension complémentaire peut vous aider à y remédier, afin de vous offrir une retraite paisible.