À chaque âge, sa stratégie pour bien investir

Préparer votre avenir Investir Pension Epargner – 29 janvier 2019

Janvier, le mois des bonnes résolutions. Arrêter de fumer, perdre quelques kilos, recommencer le sport. Qu’en est-il de votre argent ? Julie (25 ans), Pierre (34 ans) et Claire (45 ans) souhaitent bâtir de beaux projets plus tard. Découvrez ici leurs bonnes résolutions 2019 (épargner, notamment pour leur pension, et investir selon leurs possibilités) !

À chaque âge, sa stratégie pour bien investir 
« Comment éviter de prendre trop de risques avec mon argent ? » se demande Julie, 25 ans.

Julie, 25 ans. Une voiture, vite ! Un appartement : elle y pense

Julie a de grands projets de vie, et toute la vie devant elle.

Elle a des projets à court terme et veut éviter de prendre trop de risques avec l’argent qu’elle aura mis de côté.

Les solutions possibles : les comptes à terme, les bons de caisse et des obligations ou des fonds à capital garanti.

Notre conseil : elle vérifiera l'échéance ou l'horizon de placement et choisira celui qui correspond à la période pendant laquelle elle aura à nouveau besoin de son argent.

Julie a prévu aussi d’investir, un peu. Elle commence par placer une petite somme dont elle n’a pas besoin immédiatement, de façon régulière et automatique. Par exemple dans un plan d’investissement, à partir de 25 euros.

« Un bon fonds investit dans différentes classes d'actifs et l'étalement dans le temps réduit le risque de volatilité des cours quotidiens par rapport aux actions individuelles. » (Xavier Gys, Head of Invest chez AXA Banque)

En plus, son jeune âge lui permet d’utiliser l'effet des intérêts composés de manière optimale. Bien vu, Julie !

Pierre, 34 ans, jeune propriétaire, pense aussi à plus tard…

Pierre investit dans sa première habitation. Une fois déduite la mensualité de son crédit-logement et l’ensemble de ses frais, il décide de placer à long terme l'argent dont il n'a pas besoin tout de suite.

Car il s’est renseigné : son épargne rapporte peu (qui plus est, rongée par l’inflation) et sa retraite sera modeste.

Pour lui aussi, l’horizon de placement est dégagé ! Le plan d’investissement est aussi une bonne idée, non seulement pour lui (des petits sommes placées régulièrement), mais aussi pour ses enfants, plus tard.

Claire (45 ans) : la pension est encore loin, mais…

Sa vie active est chargée. Il lui reste du temps pour penser à son tour du monde en bateau, plus tard. Elle s’y prépare. Elle continue son épargne-pension pour bénéficier de l’avantage fiscal.

Elle commence aussi à penser à sa retraite et a appris que l’écart de pension entre son futur dernier salaire et le montant de sa retraite sera important.

Pour savoir de quel capital supplémentaire elle aura besoin plus tard, elle a fait le test des trois questions pour calculer ce dont elle aura besoin. Pour bien préparer son tour du monde…

Claire a décidé d’investir ce qui dépasse son tampon financier dans un plan d'investissement. Comme le temps qui lui reste avant sa pension retraite est encore assez long, elle peut par exemple choisir d'investir dans des produits plus risqués comme des actions ou des fonds qui constituent immédiatement un portefeuille bien diversifié d'actions et/ou d'obligations.

Mais, bien sûr, cela dépendra de toute une série de facteurs personnels, dont son profil d’investisseur, sa connaissance et son expérience en produits d’investissement.

Deux conseils de bon sens, quel que soit votre âge

  • 1. La prudence commence par l’épargne. Créez votre tampon financier : une « tirelire » stratégique de maximum 3 à 6 mois de salaire net est, en principe, suffisante pour affronter les dépenses imprévues.
  • 2. L’épargne-pension : facile et fiscalement intéressante. Nécessaire, mais pas suffisante. Commencez tôt (avant 55 ans) pour bénéficier d’un effet sur le long terme et d’un revenu complémentaire demain, en bénéficiant chaque année du maximum fiscal déductible. Pour 2019 : 30 % si vous versez 980 euros, 25 % si vous versez 1.260 euros.

À tester, à lire pour aller plus loin

Passez à l’action !

Rien de tel qu’un rendez-vous auprès d’un agent bancaire pour un entretien. Vous y parlerez projets, besoins, budget, capital existant ou nécessaire pour plus tard. Vous ferez des simulations aussi. Votre agent bancaire déterminera votre profil de risque grâce à quelques questions. Quel niveau de risque accepterez-vous pour augmenter le rendement potentiel de vos investissements ? Quelle sont vos connaissances et expériences en la matière ? Quelle est votre situation financière ? Bref, considérez cet entretien comme un investissement pour votre avenir !

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Épargne-pension : moins d’impôts aujourd’hui, plus de pension demain

Savez-vous précisément quel sera le montant de votre pension quand vous arrêterez de travailler ? Non ? Rassurez-vous, peu de personnes en ont une idée. Par contre, chacun d’entre nous suppose et anticipe une diminution de nos revenus et donc aussi de notre niveau de vie. En effet, notre pension légale est jusqu'à 700 euros moins élevée que chez nos voisins.

Plus d'infos

Le variant Delta influe sur l’économie mondiale

Le variant Delta constitue une source d’inquiétude. Les nouvelles contaminations restent élevées et le taux de vaccination global demeure insuffisant. Si l’impact sur l’économie est plus faible qu’auparavant, les incertitudes commencent à peser sur la confiance des ménages, en particulier aux États-Unis. Les enquêtes d’activités restent globalement bien orientées, malgré un léger déclin en août. Voyons cela, continent par continent.

Plus d'infos

Que devient votre patrimoine si vous n’avez pas de famille ?

L'avantage fiscal du legs en duo n’existe plus en Flandre depuis le 1er juillet 2021. Cette modification met fin à une pratique courante consistant à faire hériter des amis ou des parents éloignés en bénéficiant d’un taux inférieur. Intéressant notamment si vous êtes célibataire sans enfant et sans autre famille proche. Quelle alternative existe-t-il dans ce cas ?

Plus d'infos

La force des intérêts composés pour préparer votre épargne-retraite

Einstein a décrit les intérêts composés, c’est-à-dire les intérêts calculés sur les intérêts, comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler ainsi : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le rendement de cette accumulation pourrait bien être encore plus important que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts composés, avec l’exemple de l’effet boule de neige.

Plus d'infos

Contactez un Agent bancaire AXA