Le commerce international reprend son souffle grâce à l'accord commercial et aux taux d'intérêt extrêmement bas

Préparer votre avenir Actualités Investir – 03 février 2020

Le commerce international semble reprendre des couleurs. La Chine se porte à nouveau mieux. Les USA réaffirment la solidité de leur économie. Et l'Europe essaie d'en finir avec la récession. Quelles sont les perspectives macroéconomiques des prochains mois ? Voyons cela, région par région.

États-Unis d'Amérique : prix des actifs en augmentation, consommation à la hausse

Macroéconomie: commerce international reprend son souffle 
L'ensemble des banques centrales continuent leur soutien à l'économie. Résultat : les taux d'intérêt à court terme continuent à baisser de par le monde.
L'accord commercial intervenu entre les USA et la Chine va être profitable au commerce mondial. Le FMI s'attend, cette année, à une croissance du commerce mondial de l'ordre de 2,9 % pour 1 % l'an dernier. À travers le monde, la détente monétaire est en progression grâce au soutien continu de l'ensemble des banques centrales. Résultat : les taux d'intérêt à court terme continuent à baisser de par le monde.

Les prix des actifs aux USA s'en trouvent dès lors fortement stimulés (niveaux record des indices boursiers et prix des logements toujours à la hausse). La nouvelle augmentation des prix des logements neufs aux USA en décembre 2019 en est l'illustration parfaite. Conséquence, les consommateurs américains se sentent « riches » et donc tout à fait disposés à consommer. Les chiffres récents indiquent également que l'économie aux USA est solide.

2020 est de nouveau une année électorale, ce qui induit également une certaine incertitude politique. Cela devrait mettre un frein aux investissements des entreprises, du moins temporairement. La croissance du PNB aux USA est estimée à 1,6 % pour 2020 et 0,8 % pour 2021.

Eurozone : signes modérés de reprise

L'eurozone se porte mieux, on observe des signes modérés de reprise. Les chiffres récents confirment notamment la résilience du secteur des services. L'Allemagne présente quelques chiffres pouvant s'apparenter à une légère reprise de l'économie.

L'Espagne et l'Italie sont de nouveau touchées par des tensions politiques, et ne parlons même pas de la Belgique.

La BCE maintient son appui politique en proposant des taux d'intérêt à court terme bas. Si cela devait néanmoins ne déboucher sur aucune amélioration de l'économie, la marge monétaire de la BCE pour stimuler davantage est très limitée.

Dans un tel contexte, on s'attend dès lors à ce que la croissance de l'eurozone continue à reculer pour atteindre 0,7 en 2020 et même 0,5 en 2021.

Chine : répercussions positives de l'accord commercial avec les USA

La croissance économique va bénéficier du nouvel accord commercial conclu avec les USA. Sans oublier les politiques mises en œuvre par Pékin qui vont, elles aussi, produire leur effet.  On peut s'attendre à une augmentation de la demande interne et externe, qui va se traduire par une relance de l'économie. Les chiffres du commerce en Chine pour décembre ont créé une belle surprise et illustrent parfaitement tout cela.  Il ne s'agit actuellement que d'une supposition, mais cette reprise ne devrait être que temporaire. En 2020, le PNB pourrait descendre à 5,8 %, et à 5,6 % en 2021.

Pays émergents : stabilisation de la croissance

La croissance économique des marchés émergents semble se stabiliser. L'élan industriel se porte mieux. Le PNB va sans doute grimper à 4 % en 2020, pour ensuite se stabiliser à environ 4,2 % en 2021. Les tensions entre les USA et la Chine ont été profitables pour les pays émergents. Les chiffres récents pour Taiwan et la Corée du Sud sont là pour en attester. Mais cette guerre commerciale connaissant actuellement une trêve, la Chine peut à nouveau renforcer ses exportations au détriment des pays émergents. Sans oublier les tensions au Moyen-Orient qui pourraient entraîner une augmentation du prix du pétrole. Le dollar américain demeure par ailleurs fort.

Nos experts vous éclairent

Pour investir, mieux vaut être bien informé.

Abonnez-vous à notre lettre Investissement : gratuite : 6 fois par an dans votre mailbox, des conseils pour mieux investir, l’actualité macroéconomique et politique.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Investir à long terme : que faut-il entendre par long ?

Quiconque envisage d'investir reçoit une profusion de conseils. Notamment : « N'investissez que l'argent dont vous pouvez vous passer ». Ou encore : « Il faut investir sur le long terme ». Mais quelle doit donc être la longueur de ce « long terme » ? Et comment éviter que votre argent ne s'immobilise pendant plusieurs années après un repli des marchés financiers ? Deux conseils pour vous prémunir contre les aléas de la bourse.

Plus d'infos

Conflit en Ukraine : pression sur l’économie en avril 2022

La guerre s’éternise à 2000 kilomètres de nos frontières, avec son lot de victimes. Nos économies pâtissent aussi de ce conflit, en particulier la confiance des ménages européens. Les banques centrales mettent des politiques en place pour tenter de maitriser l’inflation. Tour du monde économique dans un contexte tendu.

Plus d'infos

Guerre en Ukraine : impact sur l’économie en mars 2022

Le conflit fait rage en Ukraine. À côté du drame humain, les banques centrales et décideurs économiques du monde entier (notamment la Réserve fédérale américaine) s’organisent. En forte hausse : le prix de l’énergie et l’inflation. En baisse, la confiance et la demande des ménages. Avec des accents particuliers selon la zone géographique. Analyse.

Plus d'infos

Montant des pensions en Belgique : à quel écart de revenu vous devez vous attendre

La plupart des Belges se préoccupent certes de leur retraite, mais curieusement, peu savent estimer le montant de la pension légale qui les attend. Une chose est sûre cependant : celui-ci pourrait bien s’avérer décevant et ne pas suffire, ou à peine, pour continuer à profiter convenablement de la vie. Quel est le montant moyen d’une pension de retraite en Belgique ? Votre allocation de pension légale pourra-t-elle couvrir vos besoins ? Ou vous faudra-t-il épargner pour bénéficier d’un revenu complémentaire à votre retraite ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Plus d'infos

Je m'abonne