Côté budget, un enfant = une maison, est-ce bien vrai ?

Vivre au quotidien Emprunter Budget Famille – 01 septembre 2016

Dire que les enfants constituent un poids financier pour leurs parents est une lapalissade.  Certainement lorsqu’il est question des frais d’études. Voilà qui explique sans doute le cliché ‘un enfant coûte autant qu’une maison’. Mais quels sont en réalité les chiffres exacts? Voyons cela de plus près en fonction des tranches d’âge.

prêt personnel
Donner toutes ses chances à un enfant nécessite un sérieux investissement…

Généralités

Notre constitution stipule que l’accès à l’enseignement est gratuit jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire. Ce qui signifie que l’inscription d’un enfant dans une école de l’enseignement maternel, primaire et secondaire ne doit rien coûter aux parents. Les écoles ne peuvent donc pas leur réclamer de frais d’inscription.
 
L’école ne peut pas non plus demander de contribution pour le matériel scolaire et les activités strictement nécessaires. Les cours de natation sont gratuits pendant une année scolaire en primaire.

Il n’est toutefois pas rare que les écoles utilisent un peu plus de matériel ou organisent plus d’activités que le strict nécessaire. Ou qu’elles proposent d’autres services annexes tels que garderie extrascolaire, surveillance de midi, repas, boissons, bus scolaire,  … Pour ces dépenses, l’école peut réclamer aux parents une participation, celle-ci étant toutefois soumise à certaines règles.

De 5 à 11 ans

Le coût mensuel d’un enfant de cette tranche d’âge est en moyenne de 406,63 euros, hors frais de garderie, frais scolaires et frais exceptionnels.  Pour la garderie, les tarifs sont identiques à ceux des enfants de moins de 5 ans : ils varient entre 5 et 27,83 euros par jour. Les familles aux revenus modestes peuvent, en fonction de leur situation personnelle, bénéficier d’une réduction de ce montant minimum.

De 12 à 17 ans

Une fois à l’école secondaire, un enfant coûte en moyenne 498,63 euros par mois, hors frais de garderie, frais scolaires et frais exceptionnels. L’inscription dans l’enseignement secondaire est également gratuite, mais l’école peut réclamer une participation pour:

• du matériel didactique tel que les livres ou les photocopies nécessaires pour les cours
• diverses activités telles que le théâtre, des excursions de plusieurs jours 
• des services et produits tels que repas, boissons, surveillance de midi, garderie, bus scolaire, ...

Le coût d’un enfant dans le secondaire varie par conséquent en fonction de l’école et de l’orientation scolaire. La participation des parents ne peut pas être trop élevée. Néanmoins, les frais peuvent atteindre des sommes considérables dans certaines disciplines. 

Attention : dans l’enseignement secondaire, il n’y a pas de liste de matériel gratuit ni de plafond à la facture de participation des parents. L’école doit cependant proposer un règlement pour cette participation. 
 
Une formation scolaire dans le secondaire coûte en moyenne 1.192,58 euros par an. Ce montant comprend les fournitures scolaires, les frais de transport, les activités scolaires, les voyages scolaires et les dépenses facultatives.

De 18 à 24 ans

Un jeune adulte nécessite un budget mensuel de 598,92 euros, hors frais d’études ou frais exceptionnels. Si votre fils ou votre fille opte pour l’enseignement supérieur, ces frais d’études peuvent augmenter considérablement. Leur montant exact diffère bien sûr d’un étudiant à l’autre.

Minerval

L’enseignement supérieur fait l’objet d’un minerval.  Depuisl’année académique 2015-2016, celui-ci a augmenté et s'élève désormais à 890 euros pour les étudiants ordinaires. Pour les étudiants qui bénéficient d’une bourse, il se limite à 105 euros et pour les étudiants quasi-boursiers à 470 euros.

Matériel didactique

Le coût du matériel didactique - manuels, cours et logiciels - diffèrent sensiblement d’une formation à l’autre. Certaines disciplines pratiques nécessitent un important matériel supplémentaire. Pour les voyages d’études aussi, la note peut parfois être salée. Sans compter qu’un PC et une connexion internet sont aujourd’hui évidemment incontournables. Ajoutez donc en moyenne 300 à 500 euros de matériel scolaire par an pour une inscription à temps plein, sans ordinateur. Mais la facture peut atteindre sans problèmes les 700 euros.

Logement

Un étudiant qui prend un kot peut louer une chambre sur le marché privé ou dans une résidence universitaire dépendant de l’université ou de l’école supérieure.

Chez les particuliers, un étudiant paie entre 310 et 450 euros par mois pour une chambre, sans compter les frais mensuels. Un studio coûte bien sûr plus cher.

Attention : il y a une différence de prix considérable entre les baux à dix mois et à douze mois. Un contrat de douze mois coûte nettement plus cher, jusqu’à 22 % de plus par mois.

Transport

Un étudiant navetteur fait bien sûr des économies de logement et bénéficie d’un tarif étudiant avantageux. Dans plusieurs villes, les étudiants peuvent louer un vélo à partir de 40 euros pour une année complète, moyennant une caution de 60 euros.

Alimentation, sport et culture

La quasi-totalité des étudiants a accès à un restaurant universitaire : il faut compter 5 euros pour un repas complet chaud et 1.355 euros de frais alimentaires par an pour les étudiants en kot contre 922 euros pour les navetteurs. Les activités sociales, sportives et culturelles reviennent en moyenne à 496 euros par an.

Total : 2.940 euros pour un étudiant navetteur ne bénéficiant pas d’une bourse 

Un étudiant qui fait la navette et ne bénéficie pas d’une bourse coûte environ 2.940 euros par an. Pour un étudiant qui loue une chambre chez un particulier sans bénéficier d’une bourse, le budget annuel grimpe à  plus de 6.250 euros. L’étudiant qui opte pour un studio paiera évidemment encore plus. Par ailleurs, ce budget annuel ne comprend pas les frais médicaux ni vestimentaires.
 
Conclusion : financièrement, est-ce qu’un enfant = une maison ? La comparaison est sans doute un peu forcée, mais il est clair que donner toutes ses chances à un enfant nécessite un sérieux investissement… Pour assumer certaines dépenses plus élevées que prévu ou préserver son épargne il est parfois bien pratique de pouvoir recourir au prêt personnel.

En savoir plus:

Informations sur les chambres d’étudiants:

Informations pour un prêt personnel:

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies