Le point sur la santé de l'économie en novembre 2021

Préparer votre avenir Corona Actualités – 08 décembre 2021

Si globalement la dynamique de l’activité est restée positive en novembre, une recrudescence de l’épidémie de la COVID-19 en Europe y conduisait à de nouvelles restrictions. Les craintes des effets d’une cinquième vague étaient renforcées par l’émergence du variant Omicron en Afrique du Sud, se propageant déjà, avec des conséquences encore incertaines. L’inflation est restée forte partout, questionnant son caractère temporaire et motivant actions et changements de ton des banquiers centraux.

Un novembre solide pour les États-Unis 

macro-économie 
Variant omicron, inflation... Les banques centrales en pleine action.

Aux États-Unis, la croissance du PIB au 3e trimestre (3T) a été révisé à +2,1 % (annualisé) contre +2,0 %. L’indice ISM des services (montrant l'évolution des conditions manufacturières) a atteint un niveau record de 66,7 en octobre. La production industrielle a rebondi de +1,6 % après la chute de -1,3 % en septembre. En octobre, 531 000 emplois ont été créés. Le chômage est passé quant à lui de 4,8 % à 4,6 %. Le nombre de demandes hebdomadaires d'allocations chômage s'élevait à 199 000 en novembre, soit le plus bas niveau depuis 1969.

L'inflation a atteint en octobre +6,2 %, soit son plus haut niveau depuis 30 ans. Le Bureau du Budget du Congrès (CBO) estimait que les mesures budgétaires de Biden totaliseraient 1,6 milliards de dollars de dépenses, mais 367 milliards de dollars de déficit.

Le Comité de politique monétaire américain (FOMC) a annoncé que la réduction des achats d’actifs commencerait dès la mi-novembre. Fin novembre, Jerome Powell, fraîchement reconduit à la présidence de la Fed (banque centrale des États-Unis ), abandonnait le terme « transitoire » pour qualifier l’inflation et considérait que la réduction des achats pourrait s’accélérer.

Zone euro : emploi en hausse

En zone euro, l'indice des directeurs d’achat (PMI) de novembre est demeuré confortablement en territoire d'expansion (services 56,6, manufacturier 58,4). La production industrielle est restée en baisse (-0,2 % en septembre), comme les ventes au détail (-0,3 % en septembre). L’indice préliminaire d’inflation de la zone a atteint +4,9 % sur douze mois à fin novembre, niveau record enregistré par Eurostat depuis la création de l’euro.

L'emploi a continué de s’améliorer, avec un taux de chômage à 7,4 % en septembre. En Allemagne, l’accord de gouvernement entre le SPD, les Verts et le FDP était annoncé.

Royaume Uni : inflation et tensions politiques

Au Royaume Uni, l'indice PMI des services s’est établi à 58,6 en novembre, le manufacturier restait solide à 58,2. Le PIB au 3T affichait une croissance de +1,3 %. L'inflation a atteint en octobre son plus haut niveau depuis dix ans, à 4,2 %. Le chômage est tombé à 4,3 % en septembre. La Banque d’Angleterre a surpris en maintenant son taux directeur à 0,1 %, mais a annoncé ensuite qu’un resserrement restait imminent.

Le Premier ministre Boris Johnson a renouvelé la menace de l'article 16 du protocole nord-irlandais, tandis que le naufrage de migrants en Manche aggravait les tensions avec la France.

Japon : nouveau plan du gouvernement

Au Japon, l'indice PMI d'octobre a franchi le seuil de 50 pour la première fois depuis janvier, l'indice manufacturier restant stable à 53,2. L’indice des prix à la production a bondi de 1,2 % en octobre. Les chiffres du PIB au 3T ont déçu (-0,8 % en glissement trimestriel).

Le gouvernement a lancé un nouveau plan de 56 milliards de yens (10 % du PIB). Les bénéficiaires : les entreprises touchées par la crise.

La croissance industrielle reprend en Chine

En Chine, la croissance de la production industrielle a pu reprendre grâce à la fin des pénuries d'électricité et à l'essor de l'activité minière. La pression inflationniste a persisté avec la hausse des prix des carburants et des denrées alimentaires.

Le rapport de politique monétaire du 3T envoyait des signaux subtils, indiquant que la Banque Populaire de Chine devenait plus favorable à la croissance.

Pays émergents : inflation en hausse et croissance en baisse

De nombreuses banques centrales de pays émergents ont relevé leur taux alors que l’inflation montrait partout des signes d’accélération. La Turquie se démarquait une nouvelle fois par une baisse de taux de 1 % à 15 %, provoquant une chute libre de sa devise. La croissance des PIB (produit intérieur brut) au 3e trimestre était généralement en ralentissement, si ce n’est en contraction (Malaisie et Thaïlande).

Article rédigé sur la base des informations disponibles au 2 décembre 2021.

Attention : cet article ne constitue nullement un avis de placement au sens du droit financier.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Investir à long terme : que faut-il entendre par long ?

Quiconque envisage d'investir reçoit une profusion de conseils. Notamment : « N'investissez que l'argent dont vous pouvez vous passer ». Ou encore : « Il faut investir sur le long terme ». Mais quelle doit donc être la longueur de ce « long terme » ? Et comment éviter que votre argent ne s'immobilise pendant plusieurs années après un repli des marchés financiers ? Deux conseils pour vous prémunir contre les aléas de la bourse.

Plus d'infos

Conflit en Ukraine : pression sur l’économie en avril 2022

La guerre s’éternise à 2000 kilomètres de nos frontières, avec son lot de victimes. Nos économies pâtissent aussi de ce conflit, en particulier la confiance des ménages européens. Les banques centrales mettent des politiques en place pour tenter de maitriser l’inflation. Tour du monde économique dans un contexte tendu.

Plus d'infos

Guerre en Ukraine : impact sur l’économie en mars 2022

Le conflit fait rage en Ukraine. À côté du drame humain, les banques centrales et décideurs économiques du monde entier (notamment la Réserve fédérale américaine) s’organisent. En forte hausse : le prix de l’énergie et l’inflation. En baisse, la confiance et la demande des ménages. Avec des accents particuliers selon la zone géographique. Analyse.

Plus d'infos

Et le gagnant est...

Meilleur film, meilleur livre, meilleur artiste... chaque année, une foule de prix sont attribués. Et les fonds de placement dans tout ça ? Existe-t-il des prix pour eux ? Tout à fait !

Plus d'infos

La crise en Ukraine : correction des marchés financiers

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a été accueillie avec effroi par la communauté internationale. Des millions de personnes ont pris le chemin de l'exil, l'Europe est à deux doigts d'un conflit de grande envergure. Cette incertitude pèse de tout son poids sur les marchés financiers. Et bien qu'il n'y ait rien de plus précieux qu'une vie humaine, nous estimons qu'il est de notre devoir d'informer correctement nos lecteurs de l'impact économique de cette crise.

Plus d'infos