Épargne-pension : 980 ou 1.260 euros ?

Préparer votre avenir Investir Pension – 12 novembre 2019

Vous pouvez choisir d’épargner un maximum de 980 ou de 1.260 euros par an pour votre pension, et bénéficier d’une déduction fiscale différente. Que devez-vous faire si vous optez pour le montant maximal le plus élevé ? Et quelle est l’option la plus avantageuse : 980 ou 1.260 euros par an ?

Différents montants maximaux d’épargne-pension, un avantage fiscal différent

Épargne-pension : 960 ou 1.230 euros ?
Sur le plan fiscal, on ne peut pas se contenter de dire qu’il est plus intéressant d’épargner 1.260 euros plutôt que 980 euros chaque année, dans tous les cas et pour tout le monde.

Toute personne qui cotise pour son épargne-pension ou commence à épargner pour sa pension complémentaire devra faire un choix entre deux maxima légaux :

  • si vous vous en tenez au montant maximum de 980 euros, vous bénéficierez l’année suivante d’une réduction d’impôt de 30%, autrement dit 294 euros.
  • si vous optez pour le montant maximum de 1.260 euros, vous bénéficierez l’année suivante d’une réduction d’impôt de 25% sur votre versement, autrement dit 315 euros.

Lorsque vous épargnez 1.260 euros au lieu de 980 euros dans le cadre de votre plan d’épargne-pension, vous retouchez donc un petit peu plus des impôts : une réduction fiscale supplémentaire de 21 euros.

Au bout du compte, le capital final est sensiblement différent selon que l’on épargne 980 ou 1.260 euros. Si vous souhaitez vous constituer un capital aussi élevé que possible via votre épargne-pension, vous avez tout intérêt à opter pour le maximum légal le plus élevé.

Épargne-pension : 980 ou 1.260 euros capital

Que se passe-t-il si l’on épargne malencontreusement plus de 980 euros ?

À moins que vous n’ayez clairement indiqué à votre banque que vous souhaitiez épargner 1.260 euros, la banque vous remboursera le montant excédentaire épargné. Verser trop d’argent ne signifie donc pas automatiquement que vous avez opté pour le montant plus élevé. Lorsque vous optez pour le maximum le plus élevé, vous devez confirmer votre choix chaque année auprès de votre banque via un formulaire spécifique.

Quel est le montant le plus intéressant d’un point de vue fiscal ?

Sur le plan fiscal, on ne peut pas se contenter de dire qu’il est plus intéressant d’épargner 1.260 euros plutôt que 980 euros chaque année, dans tous les cas et pour tout le monde.

La vraie question consiste à savoir si ce montant, relativement petit, de 21 euros par an (même si vous l'investissez à son tour) compense la taxation anticipée ou impôt final lors de votre 60e anniversaire. En effet, à vos 60 ans le fisc perçoit un impôt de 8% sur tout ce que vous avez épargné jusque-là, capitalisé à un taux annuel fictif de 4,75%.

Plus le capital pension est élevé, plus la taxation anticipative l’est également. Si vous épargnez 1.260 euros par an, la note que le fisc vous présentera lors de votre 60e anniversaire sera plus élevée que si vous aviez épargné 980 euros par an.

La meilleure option dépend donc de votre âge et du rendement du réinvestissement de la réduction d’impôt supplémentaire. Un épargnant qui a 25 ans aujourd'hui bénéficiera évidemment de réductions d’impôt pendant plus longtemps qu'une personne âgée de 50 ans. Mais lorsque notre épargnant fêtera son 60e anniversaire, le montant sur lequel le fisc calculera l’impôt final sera également plus élevé. Et étant donné que la période d’épargne sera également plus longue, le taux d’intérêt de 4,75 % aura un impact plus grand en raison des intérêts composés.

Quand convient-il d'opter pour le nouveau montant maximum d’épargne pension ?

Nous vous proposons la simulation suivante pour pouvoir le déterminer :

  • Pour un épargnant de 18, 25, 30, 35, 40, 45 et 50 ans.
  • Nous avons calculé l'intérêt annuel sur le réinvestissement d’une réduction d’impôt complémentaire à 0%, 3%, 4%, 5% et 6%.
  • La simulation court pour tous les épargnants jusqu’à leur 60e anniversaire, c'est-à-dire juste après le paiement de la taxation anticipée.
  • Nous partons du principe qu’ils épargnent 1.260 euros par an.

La simulation porte donc sur une personne qui épargne 1.260 euros par an, où le réinvestissement de la réduction fiscale plus élevée compense la taxation anticipée plus élevée à 60 ans. Si investir 1.260 euros par an n’est pas fiscalement avantageux, le résultat apparaît en bleu. Si investir 1.260 euros par an est fiscalement avantageux, le résultat apparaît en gras.

Épargne-pension : 980 ou 1.260 euros fiscal

Le tableau montre qu'épargner 1.260 euros par an pour une épargne-pension est généralement moins avantageux. Pour les épargnants relativement jeunes, le rendement du réinvestissement de la réduction d’impôt supplémentaire de 21 euros doit, par exemple, atteindre 5% pour qu’épargner 1.260 euros devienne fiscalement avantageux. Pour atteindre un rendement aussi élevé, ils doivent être disposés à prendre de plus grands risques quant à leur stratégie d’investissement. Il faut dès lors s’assurer que cela cadre avec leur profil d'investisseur.

Sur le plan purement fiscal, épargner 1.260 euros au lieu de 980 euros par an devient seulement avantageux après le 60e anniversaire. En effet, ces versements font toujours l’objet d'une réduction fiscale, mais plus d’une taxation anticipée. L’année où vous fêtez votre 60e anniversaire, vous avez tout intérêt à attendre que votre anniversaire soit passé avant d’effectuer le virement. Vous éviterez ainsi que le montant versé cette année-là soit imposé.

Ne tombez pas dans le piège fiscal de l’épargne-pension

Imaginons que vous avez opté pour le maximum fiscal le plus élevé et que vous versez 1.000 euros. Dans ce cas, vous bénéficiez d'une déduction fiscale de 250 euros au lieu de 294 euros de réduction pour le plafond le plus bas de 980 euros. En effet, dès que vous versez 1 euro de plus que 980 euros, la réduction d’impôt repasse de 30 à 25% pour l’entièreté du montant épargné. Il s’agit donc d’une perte de 44 euros. À partir d'un montant de 1.176 euros, la perte disparaît de nouveau. Il est donc déconseillé d’épargner un montant allant de 981 à 1.175 euros pour sa pension.

À vous de peser le pour et le contre, et de voir si, à l’échéance de votre plan d’épargne-pension, c’est la constitution d’un capital plus élevé qui prime sur l’avantage fiscal assurément réduit dont vous bénéficierez. Assurez-vous également que le capital constitué grâce à votre épargne-pension soit suffisant pour maintenir vos revenus une fois la mise à la retraite atteinte, et pensez à vérifier s’il n’existe pas d’autres moyens de vous constituer une pension. Vous avez tout intérêt à faire appel à un expert.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Un cadeau maintenant, un beau projet plus tard pour vos proches !

Fêtes de fin d'année, anniversaires, fêtes de familles… autant d’occasions de se poser cette question : "quel cadeau offrir à mes (petits-)enfants ?" Un choix difficile. Chez AXA Banque, nous avons une solution qui vous permet de répondre à cette question récurrente, une fois pour toutes : un plan d’investissement. Vous pouvez ainsi donner à l’heureux bénéficiaire un beau petit coup de pouce pour son avenir financier.

Plus d'infos

Successions : le leg en duo… menacé en Flandre

Le leg en duo vous permet de donner une somme à un parent éloigné ou à un ami pour éviter les frais de succession. Dans votre testament, vous désignez, outre ces personnes, une ou plusieurs bonnes causes. L’association de bienfaisance se chargera de payer tous les droits de succession. La Région flamande a par ailleurs décidé de supprimer le leg en duo en 2021. Explications.

Plus d'infos

Les banques centrales réagissent au refroidissement de l'économie

Les péripéties géopolitiques ont des répercussions sur quasiment l'ensemble des économies nationales. Les banques centrales sont en quête de levier, mais voient leur capacité d'action limitée. Dans l'intervalle, les États-Unis comptent quant à eux sur leur pilier : le consommateur, qui n'a, pour l'heure, rien perdu de son appétit. Pendant ce temps, nous observons çà et là des signes de reprise, bien que cette tendance ne se confirme pas encore totalement.

Plus d'infos

Investir en bourse : course de fond ou sprint ?

Que vous investissiez ou non, vous vous préoccupez sûrement de l’actualité économique et internationale. Avec, en corollaire, la bonne ou mauvaise santé des marchés financiers. Ces derniers fluctuent depuis leurs origines : pics, descente, crash, montée… Investir n’est pas une affaire de jours, mais d’années. Trois conseils : visez le long terme, ne paniquez pas en cas de volatilité des marchés et restez investi.

Plus d'infos

Paré pour réaliser vos projets grâce aux portefeuilles modèles ?

Chez AXA Banque, nous prenons très à cœur la constitution et la gestion de vos finances. Vous pouvez compter sur nos experts. À commencer par votre agent bancaire, soutenu par un outil digital inédit pour vous proposer un portefeuille diversifié pour vos projets. Aujourd’hui, mais aussi demain et après-demain, en fonction de votre situation personnelle et financière, de vos objectifs et de votre connaissance et expérience en investissements.

Plus d'infos