Situation de l'économie mondiale en janvier 2021

Préparer votre avenir Investir Budget Corona Actualités – 08 février 2021

La pandémie du covid et les mesures d'accompagnement continuent de provoquer des troubles économiques dans le monde entier. La Chine poursuit son développement, laissant la pandémie derrière elle. Les banques centrales continuent de soutenir le programme de vaccination et espèrent qu'il aidera l'économie mondiale à retrouver son élan.

impact économie mondiale janvier 2021
Le Covid continue d'exercer une influence sur l'économie mondiale.

Les États-Unis

Aux États-Unis, l’évolution de la pandémie reste étroitement surveillée. Le nombre de nouveaux cas et le taux de positivité ont diminué ces dernières semaines, tandis que la campagne de vaccination progresse. L’immunité collective pourrait en effet être atteinte vers la moitié de l’année. Au niveau de l’activité économique, le PIB (produit intérieur brut) a progressé de 4 % sur base annuelle au 4e trimestre, portant la chute du PIB à « seulement » 3,5 % en 2020.

L’indice PMI (Purchasing Managers Index - index économique de la santé du secteur manufacturier d'un pays) continue de progresser puisqu’il a atteint 59,1 contre 57,1 auparavant (respectivement 57,5 contre 54,6 auparavant) tandis que la confiance des ménages a légèrement progressé à 89,3 contre 88,6 en décembre.

L’administration Biden souhaite adopter un plan de soutien d’urgence de $1900Mds, en supplément des $900Mds adoptés en décembre. Le montant initial reste une base de négociation et sera probablement amené à évoluer en fonction des compromis trouvés avec les Républicains.

Lors de sa dernière réunion, la Fed (Federal Reserve) a confirmé sa politique monétaire. En ce qui concerne la récente hausse des taux d'intérêt américains et les attentes accrues en matière d'inflation, la FED a indiqué que les conditions pour une réduction de ses achats d’actifs n'étaient pas encore réunies. C'est donc une bonne chose pour les consommateurs et les entreprises qui peuvent emprunter à bon marché, et aussi pour les marchés boursiers.

La zone euro

La situation de la pandémie reste inquiétante dans la zone euro. En cause, le variant britannique qui se répand rapidement sur notre continent. En parallèle, la vaccination est lente puisque l’Espagne, la plus avancée, a vacciné seulement 3 % de sa population.

L’Italie et l’Allemagne maintiennent des restrictions élevées tandis qu’on impose des mesures plus restrictives en France et en Espagne. Toutes ces mesures continuent à freiner le développement de l'économie.

La croissance du PIB a finalement mieux résisté au 4e trimestre puisque la croissance du PIB en Allemagne, en France et en Espagne a atteint respectivement +0,1 %, -1,3 % et +0,4 %.

En ce qui concerne les dernières enquêtes PMI (Purchasing Managers Index, des différences demeurent entre les secteurs. Dans le secteur des services, l'indice a baissé. Pour le secteur industriel, l'indice est passé à 55,2 contre 44,7 en décembre. D'autre part, la confiance des ménages a encore baissé.

Comme prévu, la Banque centrale européenne (BCE) a laissé sa politique monétaire inchangée lors de sa réunion de janvier 2021. Compte tenu des conditions économiques, elle est tout à fait disposée à maintenir des conditions de financement très souples.

Chine

En Chine, la croissance du PIB s'est finalement élevée à +2,3 % en 2020. Les données de fin d’année indiquent que la production industrielle, l'investissement et les exportations ont été robustes. En revanche, la consommation reste fragile et pourrait être impactée par de nouvelles restrictions après la découverte de nouveaux foyers de contamination dans la province du Heibei, forçant le gouvernement à limiter les déplacements à l'approche du nouvel an.

La banque centrale chinoise pourrait décider de décaler la normalisation de sa politique monétaire.

Lisez aussi

Article rédigé sur la base des informations disponibles au 3 février 2021.

Attention : cet article ne constitue nullement un avis de placement au sens du droit financier.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Accepter ou refuser un héritage ?

La plupart des héritages sont acceptés. Pourtant, il existe des situations où l'héritage est refusé. Le plus souvent, c'est parce que l'on pense qu'il y a des dettes. Parfois il y a aussi des raisons psychologiques, ou encore la crainte des droits de succession. Ou simplement parce qu'ils n'ont pas envie de tracasseries. Pour autant, le rejet d'un héritage est-il définitif ? Et existe-t-il une solution intermédiaire entre l'acceptation et le rejet ?

Plus d'infos

La force des intérêts composés pour préparer votre épargne-retraite

Einstein a décrit les intérêts composés, c’est-à-dire les intérêts calculés sur les intérêts, comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler ainsi : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le rendement de cette accumulation pourrait bien être encore plus important que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts composés, avec l’exemple de l’effet boule de neige.

Plus d'infos

Nouvelle taxe sur les comptes-titres : bon à savoir

La nouvelle taxe sur les comptes-titres est entrée en vigueur le 26 février 2021. Il s’agit d’une taxe annuelle de 0,15%, qui sera prélevée sur les comptes-titres d'une valeur moyenne supérieure à 1 million d'euros. Le prélèvement, déclaration et paiement se fera par la banque – en tant qu’intermédiaire – et aura lieu pour la première fois en novembre 2021.

Plus d'infos

Contactez un Agent bancaire AXA