Gérez votre cash-flow en 4 étapes

Entreprendre de manière responsable Entreprendre responsable Entreprendre – 28 avril 2016

La disponibilité des liquidités constitue pour un entreprise en plein essor un élément capital en matière de gestion financière. Et il peut parfois y avoir un décalage entre le moment où vous devez payer votre personnel et vos fournisseurs et le moment où vos clients honorent leurs factures. Comment remédier à ce déséquilibre entre dépenses et revenus ? La gestion du cash-flow évidemment !  

kaskrediet
Pour résoudre les problèmes de trésorerie à court terme, vous pouvez solliciter auprès de votre banque une ligne de crédit. Une bouffée d’oxygène qui peut être vitale pour votre entreprise.

C’est très simple : la gestion du cash-flow consiste à effectuer vos paiements le plus tard possible tout en incitant vos clients à vous verser leur dû le plus vite possible. En respectant les étapes suivantes, vous pourrez très facilement suivre vos rentrées et dépenses, ainsi que les dates des différents mouvements. Vous pourrez ainsi détecter immédiatement d’éventuels déficits et y faire face.

  1. Gardez votre cash-flow à l’oeil
  2. Faites des prévisions de cash-flow pour l’année à venir, le trimestre à venir, voire la semaine à venir, si votre trésorerie ne tient plus qu’à un fil… Une prévision de cash-flow précise vous permet de détecter les problèmes bien avant qu’ils ne se profilent à l’horizon.

  3. Optimisez vos rentrées
  4. Si tout ce que vous vendiez était aussitôt payé, vous ne connaîtriez jamais de problèmes de cash-flow. Malheureusement, ce n’est généralement pas le cas. Mieux vaut donc veiller à avoir un cash-flow dynamique. Comment faire ? En optimalisant la gestion de vos créances :

    • récompensez les clients qui paient rapidement leurs factures par une réduction;
    • demandez un acompte lorsque vos clients passent commande;
    • débarrassez-vous à tout prix de vos anciens stocks démodés;
    • établissez immédiatement vos factures et suivez-les de très près si elles ne sont pas honorées rapidement;
    • identifiez payeurs tardifs et mauvais payeurs en contrôlant les comptes et les impayés. Le cas échéant, ne faites pas affaire avec des clients qui paient souvent en retard ou ne paient pas du tout, ou exigez paiement à la livraison. Mieux vaut obtenir paiement « rubis sur l’ongle » que devoir refuser de livrer.

  5. Gérez vos factures
  6. Des pics de ventes peuvent masquer des problèmes, parfois trop bien même… Une entreprise florissante doit, elle aussi, faire attention à ses dépenses.  Car une augmentation du chiffre d’affaires ne suffit pas à elle seule. Vos coûts augmentent plus vite que vos ventes ? Vérifiez minutieusement ce point pour essayer d’inverser la tendance ou à tout le moins d’en garder le contrôle. Voici quelques pistes pour une gestion raisonnée de votre argent :

    • exploitez au maximum les conditions de paiement de vos créditeurs. Si un paiement est dû à 30 jours, ne le payez pas après 15 jours;
    • utilisez les moyens de paiement électroniques pour payer le jour-même de l’échéance.  Vous restez ainsi en bons termes avec vos fournisseurs tout en continuant à disposer de vos fonds.
    • parlez à vos fournisseurs de votre situation financière. S’il vous arrive un jour de devoir différer un paiement, vous pourrez ainsi compter sur leur compréhension et leur confiance;
    • Ne vous basez pas uniquement sur le prix le plus bas pour choisir vos fournisseurs. Votre cash-flow appréciera probablement davantage des délais de paiement plus flexibles qu’un prix plancher âprement marchandé.

  7. Anticipez les problèmes de liquidités
  8. Malgré tout, vous n’êtes  pas à l’abri de connaître tôt ou tard des problèmes de liquidités pour honorer toutes vos obligations. Ne considérez pas cela comme une catastrophe : comme bien des entrepreneurs, c’est que vous n’avez tout simplement pas su prévoir l’avenir à 100%. 

    Il y a des solutions pour anticiper un manque de liquidités. L’idéal consiste à détecter à l’avance les problèmes éventuels, et de préférence le plus tôt et le plus précisément possible.

    Pour résoudre les problèmes de trésorerie temporaires à court terme, vous pouvez solliciter auprès de votre banque une ligne de crédit. Celle-ci vous permet alors d’utiliser, si nécessaire, une réserve d’argent prédéterminée. Une bouffée d’oxygène qui peut être vitale pour votre entreprise.

Source : www.entrepreneur.com ‘How to Better Manage Your Cash Flow’

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies