L'influence de votre comportement sur vos investissements

Préparer votre avenir Investir Budget Actualités Corona – 02 juin 2022

Inflation élevée, tensions géopolitiques, grande volatilité sur les marchés boursiers... La période actuelle est la plus stressante pour lesinvestisseurs depuis la dernière contraction de l'économie déclenchée par la crise financière de 2008. Tout investisseur qui a détenu un portefeuille dans les années 2008-2010 se souvient de l'anxiété et des réactions inappropriées de nombreux investisseurs à cette époque. Nous vous expliquons comment éviter ce genre de réactions et comment faire au mieux face à cette situation.

Investir, une affaire d’émotions engendrant des biais comportementaux importants

votre comportement aura été le plus grand facteur
Les investisseurs qui réussissent ne se fient pas uniquement à leur force de caractère, mais utilisent également des outils pour les soutenir et les guider dans leurs décisions d'investissement.

Investir, c'est atteindre des objectifs financiers importants : construire sa retraite, un avenir pour ses enfants, ses petits-enfants ou bien préparer le financement d’un achat important. Investir est donc une affaire très émotionnelle. Lorsque votre portefeuille est à risque, ce sont vos projets de vie qui sont mis en péril.

Malheureusement, les émotions peuvent souvent obscurcir notre jugement et nous pousser à agir de manière irrationnelle.

Malheureusement, les émotions peuvent souvent obscurcir notre jugement et nous pousser à agir de manière irrationnelle car c’est notre instinct primaire qui se déclenche en premier lieu face au risque. Des biais comportementaux peuvent alors apparaître et affecter notre capacité de jugement en nous poussant à réagir de manière excessive.

Le graphique 1 ci-dessous illustre les sentiments de l’investisseur par rapport aux cycles du marché. C’est généralement lorsque les marchés sont surévalués que l’investisseur est europhorique et souhaite investir davantage. A l’inverse, lorsque les marchés atteignent leur point bas, l’investisseur est souvent découragé et ne profite pas des opportunités qui s’offrent à lui. Historiquement, il a été démontré que ce décalage entre les sentiments de l’investisseur et les marchés est une source importante de sous-performance.

Graphique 1 : La courbe de sentiments de l’investisseur

graphique 1

Cette courbe des sentiments est le résultat de biais comportementaux bien connus dont les plus importants sont détaillés ci-après :

  • L’aversion aux pertes (loss aversion) : nous ressentons la douleur des pertes environ deux fois plus fort que le plaisir des gains. Cela peut déboucher sur des profils d’investisseurs trop conservateurs ou sur des ventes impulsives quand les marchés baissent.
  • L’effet de récence (recency bias) : nous avons tendance à surréagir à des événement récents. Cet effet est responsable de la volatilité excessive des marchés en période de baisse par exemple. Lorsque les marchés baissent, de nombreux investisseurs surréagissent et vendent leurs positions. Par analogie, c’est un peu comme si vous fuyiez les magasins en période de solde.
  • Le biais de confirmation (confirmation bias) : nous recherchons des informations qui confirment la façon dont nous pensons déjà. A notre aversion au risque et à l'effet de récence, vient s’ajouter tout un flux d’informations (via l’actualité notamment) qui tend à nous confirmer que la situation est dramatique car nous sélectionnons instinctivement les nouvelles qui tendent à renforcer notre anxiété actuelle. Cela augmente notre anxiété et notre réaction instinctive de vente.

Lorsque nous considérons tous ces facteurs ensemble, il est clair que la peur de la sous-performance à court-terme est le plus grand risque pour les investisseurs.

Voici quelques exemples de pratiques qui peuvent être appliquées afin de réduire les biais comportementaux :

  • Etablir votre profil de risque : cette étape permet d’évaluer votre appétit et votre résilience au risque, votre horizon de placement et détermine le montant que vous pouvez investir. Vos connaissances et votre expérience en matière d'investissement seront également évaluées.
  • Une vision long terme de la performance : par exemple, si vous investissez en bourse, le risque que vous prendrez dépendra toujours de votre horizon d’investissement. Les fluctuations à court terme pouvant être importantes, nous privilégions les horizons plus longs pour générer de la performance.
  • La diversification : tous les actifs ne se comportent pas de la même manière en période de crise. Le risque spécifique à un actif, un secteur, un pays peut être grandement atténué grâce à une bonne diversification. A titre d’exemple en 2020, une exposition au marché des actions chinois et américains auront permis de compenser une Europe à la traîne dans votre portefeuille.
  • Aligner le portefeuille à ses objectifs : les risques encourus doivent être adaptés à vos objectifs de vie. Il est conseillé, par exemple, de prendre peu de risque sur votre réserve de liquidité à court terme. Pour des objectifs plus lointains, il sera conseillé de prendre un peu plus de risque tout en respectant votre profil et horizon d’investissement.
  • Ne pas chercher à « jouer » avec le marché à court terme : anticiper le marché est compliqué car souvent contre-intuitif (voir courbe de sentiment de l’investisseur) et imprévisible. C’est également très risqué. Il est généralement admis qu’une grande partie de la performance d’une année est réalisée sur quelques sessions boursières. A titre d’exemple : en 2020, sur l’indice S&P500, vous auriez effacé 20% de performance en manquant les trois meilleures journées de l’année.

Evitez les pièges lorsque vous investissez grâce à votre conseiller en investissement

Chez AXA Banque, le conseiller en investissement occupe une place primordiale dans la relation avec le client. Nous sommes convaincus que les investisseurs performants ne se contentent pas de leur seule force de caractère pour maîtriser leurs émotions, ils utilisent également des outils qui les aident et les aiguillent dans leurs décisions d'investissement.

Et c’est précisément ce que vous proposent nos conseillers : vous amener, en discutant avec vous, à cerner différents modes de comportement et à utiliser les outils qui vous permettent de diversifier votre portefeuille. Ils peuvent aussi vous aider à évaluer vos attentes, afin que vous soyez prêt émotionnellement à résister aux fluctuations, parfois extrêmes, des marchés.

Outre le risque de taux d'intérêt, le conseiller vous informera également des autres risques liés aux différents investissements + les frais et taxes.

N’hésitez pas à contacter votre Agent bancaire AXA pour toute information et conseil en investissement.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Héritage exonéré d’impôts pour vos (petits-)enfants grâce à la donation en cascade

Dès 2023, la donation en cascade sera enfin possible en Wallonie. Si vous habitez en Flandre, vous pouvez depuis 2018 déjà transmettre directement à vos enfants ou petits-enfants une partie de l'héritage que vous avez reçu et sur lequel des droits de succession flamands ont été payés. A condition de remplir un certain nombre de conditions, vous ne paierez pas ou que peu d’impôt sur ces « donations en cascade ».

Plus d'infos

Investir en période de crise

L'inflation, la hausse des prix de l'énergie, la guerre et la menace en provenance de la Chine. Les défis auxquels les investisseurs sont confrontés sont légion. Comment garder la tête froide dans un contexte aussi houleux ? Quels sont les dangers ? Et où résident les opportunités ? À l'occasion d'un webinaire, Étienne de Callataÿ, économiste et professeur, et Bart Abeloos, économiste en chef chez Crelan, ont donné des réponses à ces questions.

Plus d'infos

Focus sur la macroéconomie : inflation, inflation, inflation

Le danger d'escalade géopolitique est revenu, après un été relativement calme. La situation énergétique est loin d'être claire. Les signes de refroidissement de la croissance sont de plus en plus visibles. Mais la persistance de chiffres d'inflation élevés a fait passer toutes ces préoccupations au second plan pour les investisseurs. Que faire ?

Plus d'infos

Septembre 2022 : rentrée conforme aux mois précédents

La rentrée de septembre a été conforme aux développements de ces derniers mois avec une tension importante sur les prix, ce qui a conduit les banques centrales à procéder à des resserrements de leurs politiques monétaires. Une combinaison qui tend à peser sur la consommation comme sur l’investissement.

Plus d'infos

Contactez un Agent bancaire AXA