Investir ? Découvrez pourquoi il ne faut plus hésiter

Préparer votre avenir Investir Epargner Pension – 27 décembre 2022

Vous pensez peut-être qu'investir, ce n'est pas pour vous, que c'est seulement pour les personnes fortunées qui « spéculent » volontiers sur les marchés boursiers ? Que ce n'est pas le moment étant donné la situation instable dans le monde et sur les marchés financiers ? Ou que vous êtes trop jeune ou trop vieux pour vous y mettre ? Nous allons vous convaincre du contraire.

Investir ? Découvrez pourquoi il ne faut plus hésiter
Vous mettez régulièrement de l'argent de côté ? Pensez dans ce cas à investir. C'est déjà possible à partir de 25 euros par mois.

Aujourd’hui, il est facile d’investir. Surtout avec l'aide de votre agent bancaire. Rendez-lui visite pour en parler, cela ne vous engage à rien. Après avoir analysé votre situation personnelle, il vous dira combien vous pouvez investir, comment le faire au mieux et dans quels produits. Mais vous pouvez bien entendu aussi le faire vous-même. Cet article vous explique notamment comment vous pouvez commencer à investir vous-même de petits montants, sans intervention de votre agent bancaire.

Pourquoi continuer à épargner ?

Il vaut toujours mieux avoir un peu d’argent de côté pour les dépenses inattendues. La plupart des gens gardent cette réserve financière sur un compte d’épargne. Parce que si vous laissez simplement votre argent sur votre compte courant, vous le dépenserez plus aisément. L'argent versé sur un compte d'épargne est en principe un peu moins facile d'accès.

Combien prévoir pour votre réserve financière ? Découvrez-le ici !

Épargner ou investir ?

Lorsqu'on investit, on prend généralement en compte un horizon de placement à (plus) long terme, il vaut donc mieux investir l'argent dont on n'a pas besoin dans l'immédiat. Épargner semble à première vue plus sûr qu'investir : vous conservez ce que vous versez, vous percevez des intérêts et le système de garantie des dépôts vous protège jusqu'à 100.000 euros par banque si jamais celle-ci devait rencontrer de difficultés financières.

Toutefois, votre « surplus » d'argent  - c'est-à-dire cet argent dont vous n'avez pas besoin dans l'immédiat - perd à l'heure actuelle de toute façon une partie de sa valeur. L'inflation augmente aujourd'hui beaucoup plus vite que le taux d'intérêt d'un compte d'épargne.

Au cours des 10 dernières années (2012 - 2022), l'inflation moyenne en Belgique était de 2,91 % (Source : Inflation harmonisée historique Belgique - Inflation IPCH (inflation.eu)). Avec un taux d'inflation de 2,91% par an, un capital de 10.000 euros n'aura d'ici dix ans plus qu'un pouvoir d'achat de 7.506 euros. Ou à l'inverse : pour conserver sa valeur intacte compte tenu d'un taux d'inflation de 2,91% sur dix ans, un capital de 10.000 euros doit avoir atteint 13.322 euros.

Les investissements peuvent potentiellement produire des rendements plus élevés à long terme, ce qui peut faire une grande différence.

Ainsi, investir 50 euros par mois sur une relativement longue période peut avoir un sérieux impact sur le résultat final. Pour profiter de rendements potentiellement plus élevés, vous avez donc tout intérêt à investir ce dont vous n'avez pas besoin dans l'immédiat.

Selon le type d'investissement choisi, il n'est pas toujours certain pour vous de récupérer 100% de votre capital investi. Vous pouvez limiter ces risques de plusieurs manières : en choisissant un fonds (c'est-à-dire que vous n'investissez pas la totalité de votre argent dans un seul produit, mais bien dans toute une série de produits), en investissant de manière échelonnée, ce qui se fait automatiquement avec un plan d'investissement, et en investissant à plus long terme. Et il existe de nombreux types d'investissements, même pour les personnes qui n'aiment pas prendre beaucoup de risques.

Investissez à partir de 25 euros par mois déjà

Même un petit versement mensuel à partir de 25 euros peut déjà faire la différence à terme. Ce versement peut être automatisé, comme dans le cas d'un compte d’épargne. Vous pouvez par ailleurs modifier à tout moment le montant versé (ou la fréquence de versement), gratuitement, voire clôturer votre plan d'investissement.

Et enfin, vous investissez ainsi dans des fonds qui, comme précisé ci-avant, vous garantissent une vaste répartition. Ces fonds sont gérés par des gestionnaires de fonds expérimentés.

Effectuez une simulation et/ou ouvrez un plan d’investissement en ligne.

L’épargne-pension, c'est aussi une forme d’investissement

Et un investissement qui vous offre un avantage fiscal, en plus ! Vous pouvez choisir une épargne-pension proposée par votre banque ou par votre compagnie d'assurance. Une seule condition : vous devez avoir au moins 18 ans, mais pas plus de 55 ans si vous voulez bénéficier de l'avantage fiscal.

Selon votre âge, vos besoins sont différents. Si vous êtes jeune, vous souhaitez probablement acheter une maison ou un appartement. Ce qui représente déjà un gros investissement. Mais en faisant un petit effort supplémentaire pour souscrire une épargne-pension, vous ne le regretterez pas plus tard. Plus vous commencez jeune, plus la différence en fin de parcours est importante. Mais même si vous ne démarrez votre épargne-pension qu’à 50 ans, cela en vaut la peine.

Vous n'avez pas encore d’épargne-pension ? Commencez maintenant.

En savoir plus sur notre offre d’investissements.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Les informations clés pour l'investisseur changent de nom : KIID devient KID

Vous envisagez de souscrire à un fonds d'investissement de l'offre d'AXA Banque ? Dans ce cas, lors de l'entretien d'investissement, vous recevrez des documents légaux comme le prospectus et un document comportant les informations clés pour l'investisseur. Depuis le début de cette année, ce document contient nettement plus d'informations et se compose de trois pages au lieu de deux. Son nom a également été modifié pour devenir KID, qui signifie Key Information Document ou document d'informations clés. Pourquoi un nouveau document, et quel est l'avantage pour vous, en tant qu'investisseur ?

Plus d'infos

Bonnes résolutions pour votre argent ou comment booster votre épargne

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions. Faire plus de sport figure sans doute en bonne place dans votre liste, mais vous êtes-vous déjà demandé comment amener votre épargne au top de sa forme ? Comment réaliser votre rêve et profiter sereinement de votre pension, donner un coup de pouce à vos enfants et/ou petits-enfants, rénover votre chez-vous ou acheter enfin cet appartement à la mer ? Grâce à la hausse des taux, l'épargne rapporte désormais plus, mais pour pouvoir contrer l'inflation galopante, il vaut mieux songer à investir. Bonne nouvelle : chez AXA Banque, vous pouvez investir de petits montants. C'est si simple que vous n'aurez aucune difficulté à tenir cette bonne résolution.

Plus d'infos

2023 : le calme après la tempête ?

Par rapport à l'année turbulente qu'a été 2022, 2023 s'annonce beaucoup plus prometteuse. La guerre fait toujours rage. L'inflation a seulement connu un recul timide, mais 2023 devrait être une année d'inflation toujours élevée, mais en baisse, et le taux d'inflation devrait refluer pour retrouver son niveau ‘normal’ d'environ 2 % en 2024-2025. Prévision optimiste ou scénario réaliste ? Difficile à dire. Mais une chose est sûre : c'est une opportunité pour qui est disposé à prendre des risques raisonnés.

Plus d'infos

2022 : l'année de l'inflation

2022 a été une année épouvantable à bien des égards. Nous étions à peine remis du pic hivernal de Covid-19 qu'un nouveau choc se produisait : la Russie envahissait l'Ukraine voisine. Pour la première fois depuis la chute de la Yougoslavie dans les années 90, nous étions confrontés à un conflit sur le continent européen, à quelques heures d'ici. Un conflit qui fait aujourd'hui encore énormément de victimes, y compris parmi la population civile. Mais la guerre en Ukraine a aussi attisé un feu qui se propageait déjà depuis l'automne 2021 : l'inflation.

Plus d'infos

Macroéconomie : espérer que l'inflation a atteint son pic et que l'hiver sera doux...

La flambée inflationniste et le risque de ralentissement de la croissance continuent à focaliser l'attention d'investisseurs qui tentent avant tout de se faire une idée de la politique à venir des banques centrales. Et ces dernières font face à une tâche quasi impossible : il est presque acquis qu'une politique ferme de lutte contre l'inflation provoquera un brutal ralentissement de la croissance économique, alors qu'une politique visant avant tout à soutenir la croissance va simultanément alimenter l'inflation et la maintenir à un niveau élevé. Aujourd'hui, les grandes banques centrales (à l'exception de la Banque du Japon) jouent unanimement la carte de la lutte contre l'inflation. Les mois à venir seront ainsi placés sous le signe d'une grande question : combien de temps les banques centrales pourront-elles maintenir ce cap si la lutte contre l'inflation plombe sévèrement les résultats économiques ?

Plus d'infos

Prenez rendez-vous avec votre agent bancaire