Investir intelligemment après 50 ans

Préparer votre avenir Investir Pension Epargner – 29 janvier 2019

Janvier, le mois des bonnes résolutions. Arrêter de fumer, perdre quelques kilos, se maintenir en forme. Qu’en est-il de votre argent ? Découvrez ici les bonnes résolutions 2019 de Jean (52 ans) et de Françoise (61 ans). Des projets pleins la tête, ils ont tous les deux pris de bonnes résolutions (épargner, notamment pour leur pension, et investir selon leurs possibilités) pour préparer leur seconde vie !

Jean, investir intelligemment après 50 ans 
Jean (52 ans) souhaite donner un coup de fouet à son capital pension !

Jean (52 ans), un nouveau budget pour préparer sa seconde vie

Son crédit-logement est presque remboursé. Dans un premier temps, Jean va compenser la perte de l’avantage fiscal consécutif à la fin du remboursement de son crédit-logement par une épargne à long terme. Et aussi tenter de donner un coup de fouet à son capital pension. Et s’il investissait dans une résidence secondaire ?

Sa marge de manœuvre financière s’élargit, d’autant plus que tous ses enfants ont quitté la maison familiale.

La pension n’étant pas pour tout de suite, il pourra opter pour des produits plus risqués, si son profil d’investisseur et sa connaissance et expérience en produits d’investissement le lui permettent. Par exemple pour des fonds investissant dans des actions et/ou des obligations et qui offrent d'emblée une bonne répartition.

Prudent, Jean n’oubliera pas de garder une réserve d’épargne de 3 à 6 mois de salaire net pour les imprévus.

Françoise, investir intelligemment après 50 ans 
Françoise (61 ans) : épargne-pension, assurance de groupe… et projets pour une seconde vie

Françoise (61 ans) : épargne-pension, assurance de groupe… et projets pour une seconde vie

Françoise, employée, approche de l’âge de la retraite. Elle continue à se constituer une épargne-pension jusqu'à ses 65 ans. À 60 ans, elle a payé un impôt unique de 8 % sur le capital pension constitué. Par la suite, elle pourra continuer à épargner avec un avantage fiscal jusqu'à ses 65 ans, et ne devra plus payer d’impôt sur cet argent. Les 5 dernières années d'épargne-pension sont donc très avantageuses.

Si Françoise souhaite utiliser son épargne-pension pour compléter ses revenus de pensionné, son horizon de placement sera plus court. Conseil : réduire le risque et passer éventuellement à un fonds d'épargne-pension moins risqué ou souscrire une assurance épargne-pension.

Dans cette période, son épargne-pension sera débloquée et son assurance-groupe sera également versée. En bonne prévoyante, elle réfléchit déjà à la destination de cet argent. Bien gérer le capital accumulé est dès lors très important, tenant compte de l’allongement de la durée de vie, d’un revenu complémentaire nécessaire pour profiter de sa seconde vie, d’un pactole éventuel pour ses 2 enfants, plus tard…

Pour que son capital rapporte, elle peut utiliser un compte à terme ou des obligations. Mais en raison des faibles taux d'intérêt, elle devra disposer d’un capital très important pour obtenir des intérêts suffisamment élevés pour compléter ses revenus. Une autre option : des fonds qui distribuent leurs revenus (« fonds de distribution »).

À tester et à lire pour aller plus loin

Passez à l’action !

Rien de tel qu’un rendez-vous auprès d’un agent bancaire pour un entretien. Vous y parlerez projets, budget, capital existant ou nécessaire pour plus tard. Vous ferez des simulations aussi pour connaître l'évolution future de votre capital lorsque vous l'utiliserez pour compléter vos revenus de pension. Votre agent bancaire déterminera votre profil de risque grâce à quelques questions. Quel niveau de risque accepterez-vous pour augmenter le rendement potentiel de vos investissements ? Quelles sont vos connaissances et expériences en la matière ? Quelle est votre situation financière ? Bref, considérez cet entretien comme un investissement pour votre avenir !

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Épargne-pension : 990 ou 1.270 euros ?

Vous pouvez choisir d’épargner un maximum de 990 ou de 1.270 euros par an pour votre pension, et bénéficier d’une déduction fiscale différente. Que devez-vous faire si vous optez pour le montant maximal le plus élevé ? Et quelle est l’option la plus avantageuse : 990 ou 1.270 euros par an ?

Plus d'infos

L’évolution de l’économie mondiale

L’examen de la situation macro-économique mondiale permet de conclure que la reprise économique mondiale dépend toujours de la mesure dans laquelle la crise du Covid pourra être contrôlée. Une reprise a été observée au troisième trimestre. Reste maintenant à savoir si celle-ci se poursuivra au quatrième trimestre et si oui, dans quelle mesure.

Plus d'infos

Contactez un Agent bancaire AXA