Job étudiant : tout ce que tu dois savoir

Jeunes Famille Budget – 16 juin 2017

Quand on étudie, on aime évidemment avoir un peu d’argent de poche. Aussi de nombreux jeunes se retroussent-ils les manches en décrochant un job d’étudiant. Et pas seulement pendant les vacances d’été, le reste de l’année aussi. A ce propos, il y a certaines choses indispensables à savoir...

Quand peux-tu travailler comme jobiste ?

 
Tu peux travailler comme jobiste dès que :
  • tu as 16 ans
  • ou 15 ans après tes deux premières années d’enseignement secondaire.

Tu as le statut d’étudiant si :

  • tu étudies dans l’enseignement secondaire, supérieur ou universitaire.
  • les études constituent ton activité principale, pas ton éventuel travail. Si tu as déjà un emploi et que tu suis une formation de bachelier après tes heures de travail, tu n’es plus considéré comme étudiant.

Tu n’es plus étudiant si :

  • tu as décroché un contrat de 12 mois ou plus auprès d’un employeur. Ton employeur et toi, vous payez dès ce moment-là des cotisations sociales classiques; 
  • tu suis des cours du soir ou une autre forme d’enseignement à horaire réduit. Dans ce cas-là non plus, tu ne pourras plus effectuer de job d’étudiant.

Tu as des doutes quant à ta situation ? Prends contact avec le Contrôle des lois sociales du SPF Emploi.

En tant que jobiste, dois-tu disposer d’un contrat de travail ?

En tant que jobiste, tu dois conclure un contrat d’occupation d’étudiant. Celui-ci te protège et détermine le genre de travail autorisé, le nombre de jours de repos auxquels tu as droit, quand tu peux travailler ou non, etc. Bref, il constitue une garantie de tes droits et obligations. Tu peux le conclure pour une durée maximale d’un an. Pour plus d’infos, clique sur les liens suivants :

Combien de jours peux-tu travailler en tant que jobiste ?

Tu peux travailler 475 heures par année civile, ce pour quoi tu paies des cotisations sociales inférieures à celle d’un travailleur ordinaire : au lieu de 13,07 %, une cotisation ONSS de 2,71 % seulement est retenue sur ton salaire brut et aucun précompte professionnel. Tu peux travailler plus si tu le souhaites, mais dans ce cas tu paieras les cotisations sociales normales, ainsi que le précompte professionnel.

Tu peux répartir tes 475 heures sur toute l’année : depuis le 1er janvier 2012, les jobs étudiants ne sont plus saisonniers. Tu n’es donc pas obligé de te limiter aux vacances d’été. Sur Student@Work, tu peux vérifier le nombre de jours que tu as déjà prestés  et ceux qu’il te reste. Tu peux également y télécharger une app.

Actif dans l’horeca ? Tu peux travailler plus.

Pour les 475 premières heures que tu prestes, tu es considéré comme jobiste « classique » : tu paies des cotisations sociales réduites sur ta rémunération réelle. Si tu souhaites travailler plus, tu es alors considéré comme travailleur occasionnel dans l’horeca. Tu peux dans ce cas travailler 50 jours de plus à des conditions avantageuses, mais jamais 2 jours de suite. Tu paies alors les cotisations sociales classiques, mais calculées sur une petite rémunération  fictive. Tu peux suivre tes jours de travail prestés grâce au compteur disponible sur horeca@work.

Tes parents continuent-ils à percevoir des allocations familiales ?

Si tu ne travailles pas plus de 240 heures au cours des premier, deuxième et quatrième trimestres, tu continues à avoir droit aux allocations familiales. Si tu travailles plus, tu ne toucheras pas d’allocations familiales pour le trimestre en question.

Pendant le troisième trimestre (soit les 3 mois de vacances d’été), tu peux travailler de façon illimitée si tu poursuis ensuite tes études. Dans le cas contraire, le quota de 240 heures s’applique : si tu le dépasses, tu perds ton droit aux allocations familiales. Tu es inscrit comme demandeur d’emploi ? Tu peux encore recevoir des allocations familiales si tes revenus mensuels ne dépassent pas la limite autorisée. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur le site internet de l’Agence fédérale pour les allocations familiales (Famifed) Wallonie et Bruxelles.

Tes parents paient-ils plus d’impôts si tu es jobiste ?

Si tes revenus dépassent un certain montant, tu n’es plus à charge de tes parents et tu es considéré comme financièrement indépendant. Tes parents paient alors plus d’impôts. Si tu souffres d’un handicap, cela peut influencer le montant que tu peux gagner.

Les montants maximaux que tu peux gagner changent chaque année. Voici les montants valables pour 2017 (exercice d’imposition 2018).

Ta situation familiale

Montant brut maximal que tu peux gagner

Tes parents sont imposés ensemble

6.660 euros*

Tes parents sont imposés isolément

8.435 euros*

Tes parents sont imposés isolément et tu es fiscalement considéré comme lourdement handicapé.

9.985 euros*

 * Montants bruts après retenue des cotisations sociales, valables pour l’année de revenus 2017. Ces montants ne sont valables que si tu n’as pas d’autres ressources que le salaire lié à ton travail d’étudiant et si tu ne déduis pas de frais professionnels réels dans ta déclaration d’impôts (source : Student@Work)

Dois-tu payer des impôts en tant que jobiste ?

Tu ne dois pas payer d’impôts tant que tes revenus restent inférieurs à 10.345,84 euros bruts*. Tu dois effectivement remplir une déclaration d’impôts, même si tes revenus restent largement inférieurs à ce montant. C’est surtout important pour la récupération du précompte professionnel. Tu n’as pas reçu de formulaire de déclaration ? Demandes-en un auprès du contrôleur principal des impôts de ton lieu de résidence.

* Montant brut après retenue des cotisations sociales, valables pour l’année de revenus 2017.

Tu as mis de l’argent de côté ? Pense alors à un compte à vue et à un compte d’épargne !

Si tu travailles comme jobiste, c’est une bonne idée d’ouvrir un compte à vue et un compte d’épargne  Ton employeur te demandera très probablement ton numéro de compte à vue pour y virer ton salaire et avec un compte d’épargne, tu peux mettre un peu d’argent de côté pour plus tard.

Encore un bon conseil…

Choisis un job d’étudiant en rapport avec tes études ou tes intérêts professionnels. Tu acquerras ainsi déjà une expérience pratique qui te servira peut-être de tremplin vers un emploi fixe après tes études.

Plus d’infos ?

Deux sites essentiels : Student@Work et le SPF Finances. Ces deux infographies donnent un aperçu de toutes les informations utiles : « 4 choses à garder en tête ! » et « 5 mythes que l’on entend souvent ». Très pratique : à télécharger et à garder bien en vue.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies