La force des intérêts composés pour préparer votre épargne-retraite

Préparer votre avenir Investir Pension – 25 avril 2018

Einstein a décrit les intérêts composés, c’est-à-dire les intérêts calculés sur les intérêts, comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler ainsi : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le rendement de cette accumulation pourrait bien être encore plus important que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts composés, avec l’exemple de l’effet boule de neige sur l’épargne-pension.

Des intérêts sur les intérêts
Les intérêts composés boostent votre rendement, avec un effet maximal pour l’épargne-retraite.

L’effet exponentiel des intérêts composés sur le long terme

L’efficacité  des intérêts composés ne se manifeste qu’après des années. Mais une fois la vitesse de croisière atteinte, la rapidité avec laquelle votre capital augmente est proprement vertigineuse. Regardons ce que voulait dire Einstein :

Mise de départ
€ 100.000

Rendement

0,11%

1%

3%

5%

7%

après 1 an

100.110

101.000

103.000

105.000

107.000

après 5 ans

100.551

105.101

115.927

127.628

140.225

après 10 ans

101.105

110.452

134.391

162.889

196.715

après 15 ans

101.663

116.097

155.796

207.892

275.903

La force des intérêts composés augmente donc avec le temps et le rendement atteint. Plus le rendement est élevé, plus le gain est élevé lui aussi. Nous ne pouvons bien évidemment pas prédire le rendement. Mais un petit pourcent de plus entraîne déjà de grandes différences.  Vous pouvez voir dans la 2e colonne ce que rapporte le taux d’intérêt minimum légal.

Vous vous dites que tout le monde ne peut pas se permettre d’immobiliser ainsi une somme de 100.000 euros pour une longue période ? Voyez par vous-même: 

Investir 100 euros par mois

Rendement

0,11%

1%

3%

5%

7%

après 5 ans

6.017

6.154

6.474

6.810

7.160

après 10 ans

12.067

12.623

13.980

15.502

17.202

après 15ans

18.150

19.421

22.681

26.596

31.286

après 20ans

24.267

26.566

32.768

40.754

51.041

après 40ans

49.073

58.981

91.952

148.886

248.552

Épargner pour votre pension : mieux vaut commencer tôt

Beaucoup de jeunes ne pensent pas encore à préparer leur retraite. Quant à savoir comment les pensions évolueront, autant lire dans le marc de café. Mais dans les conditions actuelles, partez du principe qu’il est probable que vos revenus retomberont à la moitié de votre dernier salaire. Par conséquent, réfléchir à la façon de conserver votre niveau de vie une fois l’heure de la retraite arrivée n’est certainement pas un luxe.

Bonne nouvelle : l’épargne-pension est l’occasion idéale de profiter à plein de l’effet exponentiel des intérêts composés. À condition de commencer tôt. Nous nous basons ici sur la somme de 80 euros par mois (x 12 mois = 960 euros, soit le montant maximum sur lequel vous pouvez actuellement bénéficier de 30 % d’avantage fiscal).

80 euros par mois d’épargne-pension

Rendement

0,11%

1%

3%

5%

7%

après 10 ans

9.552

10.100

11.206

12.474

13.923

après 15ans

14.512

15.542

18.201

21.474

25.494

après 20ans

19.410

21.262

26.372

33.023

41.903

après 40ans

39.248

47.232

74.270

122.597

211.151

Que vous commenciez à épargner pour votre pension à 25 ans ou que vous débutiez à 40 ans : la force de la capitalisation montre toute sa puissance. Celui qui commence à préparer sa retraite jeune s’ouvre la perspective d’un beau capital pension complémentaire !

Attention : investir dans une épargne-pension comporte aussi des risques. Il n’existe ni garantie, ni protection de capital. En outre, le rendement subit les variations des marchés financiers.

 En tout état de cause, le rendement est déjà très élevé en raison de l’avantage fiscal. Celui qui épargne 960 euros récupère 288 euros en raison de la déductibilité au niveau de l’impôt sur le revenu. À votre 60e anniversaire, vous payerez une taxe libératoire de 8 % (pourcentage en vigueur actuellement). Par la suite, vous pourrez continuer à déduire de votre revenu imposable les versements effectués pour votre épargne-pension au-delà de cette date. Vous préservez ainsi votre avantage fiscal annuel, mais plus aucune taxe ne sera prélevée sur ces versements. Ceux-ci ne sont donc plus imposés. 

Obtenir un rendement pareil avec d’autres produits d’investissement est difficile (voire impossible), alors même que l’intégralité des 960 euros est placée.

Un pas de plus vers un meilleur rendement

L’épargne-pension est donc un must. Mais la question est la suivante : le capital constitué par l’épargne-pension sera-t-il suffisant pour vous permettre de garder un niveau de vie élevé à votre retraite ? Cela ne sera possible que si vous commencez à constituer votre capital retraite à temps.

Vous pourriez placer ces 288 euros une seconde fois à plus long terme en entrant régulièrement dans des fonds d’investissement. Vous pouvez déjà le faire à partir de 25 euros par mois.

Si vous êtes fort en maths, comme Einstein, vous pouvez appliquer la « règle de trois » afin de faire le calcul pour d’autres montants (plus importants). Mais il est encore plus pratique de faire une simulation personnalisée.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

L'économie américaine donne le ton

L'économie mondiale, qui connaissait une croissance synchrone en 2017, évolue cette année vers une économie essentiellement propulsée par l'Amérique. L'Union européenne applique une politique monétaire souple et prudente pour ne pas compromettre la croissance. La Chine semble remonter la pente et renoue avec la croissance.  Les pays émergents sont confrontés à leurs défis et opportunités spécifiques.

La guerre commerciale : beaucoup de bruit ou véritable obstacle ?

La vision de Donald Trump est simple :  ‘America First’. Tout est dit. Cette vision se propage désormais aussi au commerce mondial. L'Amérique est mécontente du déséquilibre commercial entre les États-Unis et la Chine, entre les États-Unis et l'Europe et  entre les États-Unis et le Canada. Dit autrement : La Chine, l'Europe et le Canada importent trop de produits bon marché en Amérique et, à l'inverse, l'Amérique juge ses exportations vers ces pays trop réduites. Les États-Unis reprochent également à la Chine de faire peu de cas de ses propriétés intellectuelles.

La BCE annonce la fin de la politique d’achat des obligations

La Banque centrale européenne a fait la semaine dernière deux annonces attendues de longue date. L’achat massif d’obligations d’État et d’autres types d’obligations prendra fin en janvier 2019. Le taux d’intérêt à court terme sera maintenu très bas jusque tard dans l’année 2019. L’intérêt sur les comptes épargne restera donc encore très bas pendant un certain temps. Comme l’inflation va certainement grimper lorsque la BCE n’achètera plus d’obligations, il s’agit d’une moins bonne nouvelle pour les épargnants.

Revenus annuels des fonds d’investissement : faut-il les déclarer?

Vous êtes peut-être en pleine déclaration d’impôt et vous vous demandez si vous devez mentionner les revenus annuels découlant des fonds dans lesquels vous avez investi. La réponse à cette question est : non. Enfin, pas dans la plupart des cas. En effet, il y a anguille sous roche : les revenus générés durant l’année calendrier écoulée par les fonds d’investissement régis par des droits étrangers doivent, dans certains cas, être déclarés. Pourquoi ? Lisez la suite pour le découvrir.

Épargne-pension : 960 ou 1.230 euros ?

Depuis le début de cette année, vous pouvez choisir d’épargner un maximum de 960 ou de 1.230 euros par an pour votre pension, et bénéficier d’une déduction fiscale différente. Que devez-vous faire si vous optez pour le montant maximal le plus élevé ? Et quelle est l’option la plus avantageuse : 960 ou 1.230 euros par an ?