La force des intérêts sur les intérêts

Préparer votre avenir Investir Pension – 29 novembre 2017

Einstein a décrit les intérêts composés comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le fruit de cette accumulation pourrait bien être encore plus grand que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts sur des intérêts, avec l’exemple de l’effet boule de neige de l’épargne-pension.

Des intérêts sur les intérêts
Les intérêts composés boostent votre rendement, avec un effet maximal pour l’épargne-pension.

Effet maximal à long terme

La force des intérêts sur les intérêts ne se manifeste qu’après des années. Mais une fois la vitesse de croisière atteinte, la rapidité est proprement vertigineuse. Regardons ce que voulait dire Einstein :

Mise de départ
€ 100.000

Rendement

0,11 %

1 %

3 %

5 %

7 %

après 1 an

100.110

101.000

103.000

105.000

107.000

après 5 ans

100.551

105.101

115.927

127.628

140.225

après 10 ans

101.105

110.452

134.391

162.889

196.715

après 15 ans

101.663

116.097

155.796

207.892

275.903

La force des intérêts composés augmente donc avec le temps et le rendement atteint. Plus le rendement est élevé, plus le gain est élevé lui aussi. Nous ne pouvons évidemment pas prédire le rendement. Mais un petit pourcent de plus entraîne déjà de grandes différences. Ce que rapporte le taux d’intérêt minimum légal, vous pouvez voir dans la 2e colonne.

Tout le monde ne peut se permettre d’immobiliser ainsi une somme de 100.000 euros pour une longue période, dites-vous ?

Investir 100 euros par mois

Rendement

0,11 %

1 %

3 %

5 %

7 %

après 5 ans

6.017

6.154

6.474

6.810

7.160

après 10 ans

12.067

12.623

13.980

15.502

17.202

après 15ans

18.150

19.421

22.681

26.596

31.286

après 20ans

24.267

26.566

32.768

40.754

51.041

après 40ans

49.073

58.981

91.952

148.886

248.552

Épargner pour votre pension : mieux vaut commencer tôt

Les jeunes ne pensent probablement pas à leur pension. Quant à savoir comment les pensions évolueront, autant lire dans le marc de café. Mais dans les conditions actuelles, partez du principe qu’il est probable que vos revenus retomberont à la moitié de votre dernier salaire. Par conséquent, réfléchir à la façon de garder votre niveau de vie n’est certainement pas un luxe.

L’effet des intérêts composés peut jouer au maximum précisément dans le cas de l’épargne-pension. À condition de démarrer tôt. Nous partons de 78,33 euros par mois (x 12 mois = 940 euros, soit le montant maximum sur lequel vous pouvez actuellement bénéficier de 30 % d’avantage fiscal).

78,33 euros par mois d’épargne-pension

Rendement

0,11%

1 %

3 %

5 %

7 %

après 10 ans

9.452

9.887

10.951

12.143

13.479

après 15ans

14.217

15.212

17.766

20.832

24.516

après 20ans

19.008

20.809

25.668

31.922

39.995

après 40ans

38.439

46.200

72.026

116.662

194.764

Attention : investir dans une épargne-pension comporte aussi des risques. Il n’existe ni garantie, ni protection de capital. En outre, le rendement subit les variations des marchés financiers. 

Mais si vous commencez votre épargne-pension à 25 ans ou attendez d’avoir 40 ans : la force de la capitalisation montre toute sa puissance. Celui qui commence jeune s’ouvre la perspective d’un beau capital pension complémentaire !

Encore plus loin ?

L’épargne-pension est donc un must. En tout état de cause, le rendement est déjà très élevé en raison de l’avantage fiscal. Celui qui épargne 940 euros récupère 282 euros en raison de la déductibilité au niveau de l’impôt sur le revenu.

À votre 60e anniversaire, vous payerez une taxe libératoire de 8 % (pourcentage en vigueur actuellement). Par la suite, vous pourrez continuer à déduire de votre revenu imposable les versements effectués au-delà de cette date. Vous préservez ainsi votre avantage fiscal annuel, mais plus aucune taxe ne sera prélevée sur ces versements. Ceux-ci ne sont donc plus imposés. 

Obtenir un rendement pareil avec d’autres produits d’investissement est difficile (voire impossible), alors que l’intégralité des 940 euros est placée.

Vous pourriez placer ces 282 euros une seconde fois à plus long terme en entrant régulièrement dans des fonds d’investissement. Vous pouvez déjà le faire à partir de 25 euros par mois.

Si vous êtes fort en maths, comme Einstein, vous pouvez appliquer la « règle de trois » pour faire le calcul sur d’autres montants (plus importants). Mais il est encore plus pratique de faire une simulation personnalisée.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 1

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs –  détour obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous commençons par l'environnement économique général ; nous nous focaliserons ensuite dans le deuxième article sur les États-Unis et l’Europe. Dans le troisième et dernier blog, nous nous attarderons sur les marchés financiers et ferons un résumé de la situation.

Les marchés boursiers restent très performants

On se dirige vers une année boursière 2017 très performante : la valorisation des actions est très élevée au niveau mondial sur la base d'excellents résultats d'exploitation et de taux longs toujours très bas. Nous nous attendons à ce qu'ils remontent légèrement, même si les banques centrales ont annoncé qu'elles allaient progressivement modifier leur politique. C'est ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) va diminuer les achats d'obligations. Les marchés d'actions américains ont également atteint de nouveaux records. La question est : la tendance va-t-elle se poursuivre sous l'administration Trump ? 

Combien coûte un séjour en maison de repos ?

Le prix d’un séjour en maison de repos ne hante sans doute pas vos pensées à l’heure actuelle. Il est pourtant essentiel de vous y prendre à temps pour constituer un patrimoine, ou envisager un revenu complémentaire. En effet, la pension moyenne ne suffit souvent pas à financer un séjour en maison de repos.

Fonds de pension ou assurance pension : le pour et le contre

Vous souhaitez épargner régulièrement pour plus tard, à condition toutefois de pouvoir mettre un montant raisonnable chaque mois de côté. L’épargne-pension est dans ce cas la formule idéale grâce à son avantage fiscal. Mais avant de vous lancer, il y a un choix à faire : vaut-il mieux souscrire un fonds de pension ou une assurance pension ? Pour répondre à cette question, il vous suffit de savoir ce vous préférez : la sécurité ou le rendement ?

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies