Comment, en tant qu'entrepreneur, gérer la hausse des prix de l'énergie ?

La croissance consiste à grandir Entreprendre Crédit professionnel Actualités – 01 avril 2022

La crise actuelle de l'énergie ne pèse pas uniquement sur le portefeuille des ménages, elle impacte également celui des entreprises. Les prix de l'énergie ont explosé ces derniers mois et, en votre qualité d'entrepreneur, il ne vous est pas toujours possible de répercuter intégralement cette hausse sur vos clients. Cela engendre donc une érosion de vos marges bénéficiaires. Grâce à certains investissements économiseurs d'énergie ou vous permettant de produire votre propre énergie, vous pouvez réduire l'impact de la hausse des prix de l'énergie sur votre entreprise, voire en tirer carrément profit.

la hausse des prix de l'énergie
La hausse des prix de l'énergie vous touche également ? Aidez votre entreprise à devenir plus autonome sur le plan énergétique. Prenez rendez-vous avec votre Agent bancaire AXA pour en savoir plus.

Il n’est malheureusement plus nécessaire d'expliquer pourquoi les prix de l'énergie sont en hausse : les événements qui se déroulent actuellement sur la scène internationale sont suffisamment éloquents et, en tant qu'entrepreneur, vous n'avez hélas aucune prise sur ces éléments. Instabilité géopolitique en Russie et en Ukraine, travaux d'entretien dans certaines centrales nucléaires françaises et hausse de la demande énergétique constituent effectivement un cocktail idéal pour une belle flambée des prix. Une situation qui échappe totalement à notre contrôle, à vous comme à nous, et dont nous pouvons juste espérer qu'elle se normalise au plus vite. En attendant, c’est au gouvernement qu’il revient de s’efforcer d’alléger la facture finale, mais vous pouvez, vous aussi, apporter votre pierre à l’édifice.

Baisse des taxes et indépendance énergétique nationale : les choix du gouvernement

Le gouvernement a deux options pour reprendre le contrôle du dossier énergétique. A court terme, il a tout d'abord décidé de diminuer les taxes sur l'énergie. Ensuite, à plus long terme, il doit veiller à ce que la Belgique soit moins tributaire du marché international de l'énergie en investissant dans la production d’énergie sur son propre territoire.

Première initiative : baisse des taxes. Ce n'est pas la panacée. Juste une petite bouffée d'oxygène pour faire face à un prix toujours plus élevé. Depuis avril 2021, le prix du gaz a été multiplié par cinq, et celui de l'électricité par quatre. Même sans taxes, l'énergie reste chère et, soyons honnêtes, il faudra bien que le gouvernement trouve cet argent ailleurs. Quoi qu'il en soit, diminution de taxes ou avantages fiscaux ne concernent généralement que les ménages. En tant qu'entrepreneur, vous continuez donc bien souvent à payer le prix fort.

Seconde initiative : renforcement de l’indépendance énergétique de la Belgique. C’est un projet à long terme, les Belges n’en ressentiront pas l'impact sur leur portefeuille dans les prochaines années. Ce projet nécessite des investissements dans une capacité de production d'énergie 100% belge. Et puisque le sol belge ne contient ni gaz, ni pétrole, ni uranium et que les Ardennes ne battent pas de records en termes d'altitude, il faudra bien recourir à d'autres sources d'énergie. Les énergies solaire et éolienne, par exemple. En ce qui concerne les installations, les pouvoirs publics peuvent soit en assurer eux-mêmes la construction, soit l’encourager via des subsides.

Des investissements économiseurs et producteurs d'énergie comme bouée de sauvetage personnelle

Morale de l'histoire : en tant qu'entrepreneur, il va vous falloir prendre vous-même les choses en main si vous voulez garder le contrôle de votre facture d'énergie. Vous pouvez le faire, d'une part, à l'aide d'investissements économiseurs d'énergie et, d'autre part, d'investissements producteurs d'énergie. L’idéal pour vous mettre à l’abri de ces prix volatils c’est un savant mélange entre ces deux types d’investissement.

Vous pouvez ainsi, d'une part, adopter des mesures d'économie d'énergie. Notamment via l'optimisation du score PEB de votre bâtiment, en investissant entre autres dans une bonne isolation, du vitrage à haut rendement ou une installation de chauffage plus efficace. D'autre part, vous pouvez diminuer la consommation énergétique de vos équipements de travail en remplaçant vos anciens véhicules et machines. Et enfin, il peut aussi être intéressant de modifier légèrement votre comportement, en diminuant le thermostat de 1 degré ou en conduisant un peu moins vite, par exemple

Par ailleurs, vous pouvez investir dans des mesures de production d'énergie. Exemples classiques : des panneaux solaires, une pompe à chaleur ou la la géothermie, qui vous permet d'exploiter la chaleur du sol. Mais vous pouvez aussi opter pour une solution moins conventionnelle, comme la cogénération, qui consiste à récupérer la chaleur produite par la génération d'énergie pour chauffer un immeuble commercial. Une option qu’il vaut mieux combiner à une capacité de stockage telle qu’une batterie domestique. Vous ne perdez ainsi pas une « goutte » de l'énergie produite.

Comment financer ces investissements ?

C'est bien beau tout ça, mais comment financer ces investissements ? Ce type d’investissements n’est généralement pas donné, raison pour laquelle le gouvernement propose nombre de subsides et un accompagnement. Mais même avec des subsides, la facture reste salée. L'offre de crédits d'AXA Banque vous permet d’emprunter le montant restant et de le rembourser sur la durée de vie économique de votre projet. Vous ne remboursez ainsi chaque mois qu'une petite partie de votre investissement. Le bénéfice mensuel que vous réalisez sur votre facture énergétique grâce à ces investissements devrait théoriquement suffire pour cela. Quoi qu'il en soit, cela vous permettra d’être moins tributaire du marché de l'énergie et de limiter l’impact de toute nouvelle hausse de prix sur votre budget. Et vous continuez à pouvoir proposer à vos clients des prix compétitifs, sans devoir grignoter pour cela vos marges bénéficiaires.

Les prêts que propose AXA Banque aux professionnels sont adaptés aux investissements économiseurs d’énergie. AXA Banque s'engage à lutter contre le changement climatique et est donc prête à examiner toute initiative en faveur du climat et de sa protection. Le climat est un projet qui nous concerne tous. Découvrez nos prêts.

Vous voulez devenir (plus) autonome sur le plan énergétique et aimeriez avoir une idée du budget nécessaire ?

Aperçus des subsides

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Déductibilité des voitures de société : les émissions de CO2 déterminent l'avantage fiscal

L’un des éléments que vous devez absolument prendre en compte lors de l'achat d'une voiture de société, outre le budget que vous souhaitez ou pouvez consacrer à cet achat bien entendu, c’est la déductibilité fiscale. Et là, le critère déterminant ce sont les émissions de CO2. Dans ce blog, vous en découvrirez plus sur la manière de déterminer le pourcentage de déduction de votre flotte.

Plus d'infos

Nouvelle voiture de société : emprunt, leasing ou renting ?

Vous êtes sur le point d'investir dans une nouvelle voiture de société. Vous avez déterminé votre budget et calculé la déductibilité fiscale, mais une question cruciale subsiste : comment payer cette nouvelle voiture de société ou camionnette ? Vaut-il mieux utiliser les liquidités disponibles dans l'entreprise, souscrire un emprunt ou recourir au leasing ou au renting pour financer ce nouveau véhicule de société ? Quelle est la différence entre ces trois options ? Découvrez-le dans ce blog.

Plus d'infos

Vous souhaitez acheter une nouvelle voiture de société ? Voici comment déterminer votre budget !

Il est temps de remplacer votre voiture de société ? Vous avez besoin d'une plus grande ou d’une seconde camionnette pour votre activité ? Ou vous souhaitez peut-être proposer une voiture de société à vos collaborateurs ? Pour acquérir un nouveau véhicule de société, il est préférable de déterminer votre budget à l'avance. Mais comment faire ? Découvrez dans ce blog le montant que vous pouvez consacrer à une nouvelle voiture de société.

Plus d'infos

Déterminer le prix de reprise d'une entreprise : la méthode DCF expliquée (avec des exemples)

Vous envisagez d'acheter ou de vendre des actions d'une SA ou d'une SRL ? Il est dès lors important de se faire une idée précise de la valeur de l'entreprise. Naturellement, vous pouvez confier cette évaluation à un spécialiste en la matière, mais vous pouvez aussi essayer de la faire vous-même. La méthode DCF (discounted cash flow) est considérée comme la méthode d'évaluation la plus intéressante pour déterminer la valeur d'une entreprise, et ce, en raison de son approche globale. Comment fonctionne-t-elle ? Nous vous l'expliquons en 5 étapes.

Plus d'infos

Votre agent bancaire vous aide volontiers