Le but d’une pension complémentaire

Préparer votre avenir Pension Fiscalité – 02 juillet 2015

Pas moins de 4 Belges sur 5 pensent que les cotisations des employeurs (et celles qu’ils ont payées à l’État pendant leur carrière) leur permettront de profiter d’une bonne pension à leur retraite. Mais est-ce vraiment le cas ?

Nous avons calculé la pension nette sur la base de deux salaires différents de 2500 et 3500 euros nets par mois

Revenus avant la pension

2500 euros nets / mois

3500 euros nets / mois

Pension nette

1500 euros / mois

 

1800 euros / mois

 

Écart à l’âge de la pension

1000 euros en moins / mois

 

1700 euros moins / mois

 

Dépenses après la pension

(de 70 à 90 % des revenus antérieurs)

1750 à 2250 euros / mois

2450 tot 3150 euros / mois

Trou mensuel à l’âge de la pension

250 à 750 euros

650 à 1350 euros

Une fois que vous êtes pensionné(e), la part de vos revenus est considérablement réduite, de 40 à près de 50 % dans l’exemple ci-dessus. Bon nombre de pensionnés pensent que cette différence sera compensée par la diminution de leurs dépenses à la retraite. Vérifions si c’est bien le cas.

Les dépenses d’un(e) pensionné(e)

Si tout va bien, vous aurez remboursé votre prêt hypothécaire au moment d’arriver à la pension. Et vous dépenserez probablement moins pour l’enseignement, le mobilier ou les vêtements. Mais les seniors consacrent davantage d’argent à l’alimentation, aux boissons, au chauffage, à l’éclairage, à l’eau, aux assurances et aux gros appareils électroménagers. Et leur temps libre et (petits-)enfants sapent eux aussi une grosse partie de leur budget. Ils doivent de plus s’attendre à ce que les coûts des soins de santé augmentent de manière significative dans les années qui suivront, voire à ce qu’ils se multiplient en raison de la hausse de l’espérance de vie.

Si l’on tient compte de l’immense part que représentent actuellement les frais de logement dans le budget familial (25 %), on peut en déduire qu’un(e) pensionné(e) qui souhaite conserver son niveau de vie aura besoin d’environ 70 à 90 % de son dernier salaire annuel net.

Il est exact de dire que les dépenses sont moins importantes une fois à la retraite, mais cela ne suffit clairement pas pour compenser la diminution de vos revenus. Il n’y a toutefois aucunement lieu de paniquer si vous vous êtes constitué une pension complémentaire.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies