Croissance mondiale au ralenti, soutien actif des banques centrales

Préparer votre avenir Actualités Investir – 01 août 2019

L'économie mondiale est quelque peu sous pression, en particulier aux États-Unis, moteur économique par excellence jusqu'il y a peu, entrée probablement dans une phase de ralentissement. Les banques centrales sont toutefois prêtes à jouer leur rôle : la banque centrale américaine vient ainsi de baisser les taux d'intérêt de 0,25 point de pourcentage pour relancer l'économie.

États-Unis d'Amérique : ralentissement de la croissance économique en raison de tensions commerciales

macroéconomie croissance au ralenti soutien des banques 
La banque centrale américaine vient de baisser les taux d'intérêt de 0,25 point de pourcentage pour relancer l'économie.

Les tensions commerciales avec la Chine (et d'autres pays, notamment le Mexique) pèsent sur les activités économiques aux États-Unis. À 3,6%, le taux de chômage se maintient à son niveau le plus bas depuis 50 ans, même si la croissance de l'emploi faiblit. En raison de l'activité mondiale plus faible, des préoccupations croissantes à propos de la guerre commerciale et ses effets probables sur l'activité industrielle américaine, AXA Investment Managers revoit à la baisse la prévision de croissance pour 2019 à 2,4 % et à 1,6 % pour 2020.

Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (FED), est parfaitement conscient de la situation. Il a déclaré que la Fed suit de près les évolutions commerciales et qu'elle appliquera des mesures adéquates afin de soutenir la croissance, aussi parce que l'inflation est très faible aux Etats-Unis.

La Fed vient donc comme prévu d'abaisser son taux d'intérêt principal de 0,25 point de pourcentage pour le ramener dans une fourchette de 2 à 2,25 %. Il s'agit de la première baisse depuis la crise financière de 2008. La Fed a indiqué qu’elle pourrait s’en tenir à cette baisse de taux. Cette déclaration a rendu les marchés un peu plus nerveux, car ils espéraient que les baisses de taux d'intérêt allaient se multiplier.

Zone euro : faiblesse persistante du niveau de production malgré un bilan trimestriel encourageant

Au cours du premier trimestre, la zone euro a enregistré des résultats plus élevés que prévu. Cette croissance ne sera probablement que de courte durée. Des "indicateurs provisoires" décevants vont dans le sens d'une faiblesse persistante du niveau de production. En d'autres termes, la croissance économique risque de baisser. AXA IM se base dès lors sur une croissance de 1,1 % pour 2019 et de 1,2 % pour 2020.

La Banque centrale européenne a maintenu les taux d'intérêt principaux à 0 % et -0,4 %, respectivement, et a indiqué qu'aucune augmentation de taux n'était prévue jusqu'au moins mi-2020.

Chine : brève relance

La relance de l'activité économique chinoise fut brève. Les données officielles de juillet 2019 font état d'une croissance de 6,2 % au deuxième trimestre, le taux le plus faible en 27 ans. La guerre commerciale et l'affaiblissement de l'économie mondiale continuent de résonner en Chine. Dans l'intervalle, le pays réitère sa volonté de parvenir à un accord commercial, à condition que celui-ci soit équilibré.

Quid des marchés émergents ?

La dynamique économique s'est détériorée à cause du ralentissement de la croissance en Asie émergente et d'une faible demande en Amérique latine. L'Europe centrale tire à nouveau son épingle du jeu. Nous avons dès lors revu à la baisse le taux de croissance des marchés émergents à 4,3 %, même si nous prévoyons toujours une accélération en 2020.

Source : AXA Investment Managers

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Prenez de bonnes décisions en 2020 pour votre argent

L’année 2020 sera-t-elle VOTRE année pour vos finances ? Nous l’espérons. Prenez en tout cas de bonnes décisions pour votre argent cette année… mais aussi pour plus tard. Objectif : que vos finances retrouvent équilibre et appétit dans un contexte de taux bas persistants.

Plus d'infos

Épargne-pension : 990 ou 1.270 euros ?

Vous pouvez choisir d’épargner un maximum de 990 ou de 1.270 euros par an pour votre pension, et bénéficier d’une déduction fiscale différente. Que devez-vous faire si vous optez pour le montant maximal le plus élevé ? Et quelle est l’option la plus avantageuse : 990 ou 1.270 euros par an ?

Plus d'infos

Investir son argent vaut-il le risque ?

Vous ne courez aucun risque en lisant cet article. Pourtant, le risque est partout dans notre vie : risque d’accident, de maladie ou de perte d’emploi. Risque en matière de placements aussi. Investir peut effrayer les investisseurs novices. En réalité, chaque risque est différent. Pour trouver du rendement en cette période de taux faibles, il faut s’engager en connaissance de cause et tenter de limiter votre risque autant que possible. En l’analysant.

Plus d'infos

Demander conseil pour votre argent : quatre avantages

Vous avez sans doute reçu les intérêts de votre compte d’épargne. Pas terrible, n’est-ce pas ? Vers quoi vous tourner pour tenter d’obtenir un rendement suffisant pour financer, dans quelques années ou à votre retraite, le projet auquel vous tenez tant ? Plus vous procrastinez, moins vous pourrez en profiter. Demandez conseil dès maintenant à des spécialistes en investissement.

Plus d'infos