Marche à suivre pour une maison peu énergivore

Vous loger Emprunter Rénover – 11 février 2020

Il n'y a pas si longtemps, une nouvelle salle de bain ou une nouvelle cuisine figurait en première place dans l’esprit des propriétaires voulant rénover. De nos jours, l'économie d'énergie est une priorité. Des rénovations éco-énergétiques ont déjà été réalisées dans de nombreuses maisons et on estime qu'un propriétaire sur trois prévoit des rénovations énergétiques au cours des cinq prochaines années. Et c'est nécessaire car une grande partie des maisons existantes n'obtiennent pas encore de résultats suffisants en matière d'efficacité énergétique. Mais comment faire pour que votre maison devienne économe en énergie?

Étape 1 : isoler le toit

Marche à suivre pour une maison peu énergivore
De nombreux propriétaires ont des plans de rénovation éco-énergétiques ou énergétiques. Quelle est la meilleure chose à réaliser en premier ?

La toiture constituant le principal point de déperdition d’énergie, il vaut mieux commencer par ce poste. Vous économiserez ainsi facilement 30 % d’énergie par an. L’isolation d’une toiture inclinée peut se réaliser :

  • de l’intérieur, en posant une sous-toiture, une couche d’isolation et un pare-vapeur ;
  • de l’extérieur (toiture sarking) : pose de panneaux isolants rigides sur le toit.

CONSEIL : Si vous n’utilisez pas le grenier, isolez son plancher. L’isolation d’un toit plat peut se faire par le haut.

Étape 2 : isoler les murs extérieurs

Si vous devez rénover tant la façade que les menuiseries, mieux vaut le faire en même temps. Des châssis bien isolés dans un mur peu isolé risquent de faire apparaître de la condensation sur le mur. Il existe trois possibilités pour isoler les murs.

  • Isolation par l’extérieur
  • Isolation par l’intérieur
  • Remplissage des murs creux

Étape 3 : remplacer les châssis ou le vitrage

Depuis le 1er janvier 2020, le double vitrage est exigé dans toutes les habitations. Il est obligatoire dans les espaces de vie, cuisines, chambres à coucher et salles de bains. Les cages d’escaliers, halls d’entrée et couloirs ne sont pas concernés par cette obligation. Il convient donc de remplacer vos vitres, voire vos châssis.

  • Si vos profilés sont en mauvais état, remplacez les menuiseries et le vitrage. La valeur U (transmission thermique) du profilé déterminera celle de l’ensemble du châssis.
  • Si vos profilés sont encore étanches aux courants d’air et bien solides, il peut être plus intéressant financièrement de remplacer le vitrage par un modèle à haut rendement.

CONSEIL : Découvrez le vitrage adapté à vos besoins (ex. : bloquer le bruit provenant de l’extérieur ou les rayons ardents du soleil) sur le site de votre fournisseur de châssis.

Étape 4 : isoler les sols

Si le toit et les murs extérieurs sont bien isolés, si les fenêtres et portes sont munies de vitrages isolants, l’isolation du sol est la quatrième étape pour une isolation parfaite de l’enveloppe extérieure de votre habitation.

Comment obtenir un Umax idéal de 0,24 W/m²K ? Par :

  • le placement de panneaux isolants d’une épaisseur de min. 10 cm avec une valeur lambda de 0,022 W/m²K
  • l’isolation du plafond de la cave avec au moins 14 cm de laine minérale avec une valeur lambda de 0,032 W/m²K ou des plaques isolantes d’au moins 10 cm d’épaisseur avec une valeur lambda de 0,022 W/m²K.

ASTUCE: il existe deux manières d’isoler un sol : par le haut ou par le bas. Par le bas, c’est le plus facile, car vous ne devez pas toucher au sol existant. Lorsque vous n’avez pas de sous-sol, cette solution n’est pas d’application. Vous ne pouvez dès lors isoler que par le haut.

Étape 5 : technique

  • Remplacer la chaudière
  • Le chauffage engloutit plus de la moitié de notre consommation d’énergie. Si vous vous chauffez à l’électricité ou au gaz, investissez dans une chaudière à haut rendement ou une pompe à chaleur. Vous envisagez de procéder à l’isolation thermique de votre habitation ou votre maison est parfaitement isolée et équipée d’un chauffage par le sol ? L’installation d’une pompe à chaleur peut être intéressante.

    Il existe trois types de pompes à chaleur :

    1. La pompe sol-eau qui puise la chaleur dans le sol.

    2. La pompe eau-eau qui prélève la chaleur de l’eau.

    3. La pompe air-eau qui extrait la chaleur de l’air extérieur.

    CONSEIL : il existe des appareils hybrides combinant pompe à chaleur, chaudière et boiler, pour réaliser encore plus d’économies d’énergie.

  • La ventilation
  • Les nouvelles constructions doivent obligatoirement être pourvues d’un système de ventilation. Même dans les maisons bien isolées de fond en comble, il est conseillé de prévoir une ventilation. Les pouvoirs publics établissent une distinction entre une rénovation et une extension avec reconstruction.

    CONSEIL 1 : vous voulez en profiter pour investir dans de nouveaux châssis ? Songez aux grilles de ventilation.

    CONSEIL 2 : ventiler et chauffer en même temps ? C’est possible. Le système E+ aspire l’air chaud vicié et le récupère pour produire de l’énergie.

Vous songez à un logement économe en énergie ?

Calculez votre mensualité pour un prêt vert pour de travaux de rénovation économiseurs d’énergie.

 

guide immo

Vous trouverez un tas d’autres informations précieuses sur tout ce qui touche à la construction, la rénovation et la transformation dans le guide immo d’AXA Banque.

76 pages pleines d’inspiration, d’astuces et de conseils pour mener à bien votre projet immobilier.

Téléchargez maintenant votre exemplaire.

Plus d’infos sur les primes, surfez sur :

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Quelle TVA faut-il payer pour des travaux de rénovation?

C’est l'âge de votre habitation qui détermine la TVA due sur vos travaux de rénovation ou de transformation. Elle n'a pas encore dix ans ? Vous payez alors 21% de TVA sur le montant des travaux. Les habitations de plus de 10 ans peuvent bénéficier d'un tarif TVA réduit à 6% à condition pour votre habitation et vos travaux de rénovation de satisfaire à certains critères.

Plus d'infos

La Flandre favorise la construction et rénovation éco-énergétiques

À partir de 2021, chaque nouvelle construction destinée au logement en Europe devra être « Quasi neutre en énergie » (ou Q-ZEN). En Flandre, le niveau de consommation d’énergie ou niveau E est donc progressivement ramené à E30, la norme obligatoire à partir de 2021. Le gouvernement flamand souhaite également encourager les propriétaires de logements existants à rénover de manière économe en énergie et propose un niveau E maximum de 60 d’ici 2050. Quel est le bilan en Flandre ? Par ailleurs, que recevez-vous du gouvernement flamand en échange d’un logement Q-ZEN ou de travaux de rénovation réduisant considérablement le niveau de consommation énergétique ?

Plus d'infos

Fin du bonus logement en Région flamande : qu'en est-il des avantages fiscaux actuels ?

À partir du 1er janvier 2020, le bonus logement ne sera plus octroyé en Flandre. Une diminution des droits d'enregistrement est prévue en contrepartie. Cette dernière ne compense néanmoins pas l'avantage fiscal du bonus logement. Vous allez acquérir votre propre logement prochainement ? Si votre acte de prêt est passé chez le notaire avant la fin de l'année, dans ce cas vous bénéficierez bien de l'avantage fiscal sur votre crédit hypothécaire. Il en va de même pour les crédits-logement en cours. Mais qu'en est-il du bonus logement si vous refinancez le crédit, ou que vous en utilisez à nouveau une partie pour des transformations ou rénovations ? Ou que vous voulez troquer votre ancien logement contre un nouveau ? Découvrez-le dans ce blog.

Plus d'infos