Les marchés boursiers restent très performants

Préparer votre avenir Actualités Investir – 27 novembre 2017

On se dirige vers une année boursière 2017 très performante : la valorisation des actions est très élevée au niveau mondial sur la base d'excellents résultats d'exploitation et de taux longs toujours très bas. Nous nous attendons à ce qu'ils remontent légèrement, même si les banques centrales ont annoncé qu'elles allaient progressivement modifier leur politique. C'est ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) va diminuer les achats d'obligations. Les marchés d'actions américains ont également atteint de nouveaux records. La question est : la tendance va-t-elle se poursuivre sous l'administration Trump ? 

Les banques centrales pas encore en vacances

marchés boursiers
La valorisation des actions est très élevée au niveau mondial sur la base d'excellents résultats d'exploitation et de taux longs toujours très bas.

Par crainte d'une dépression comme celle survenue dans les années 30, les banques centrales mondiales ont réagi d'une manière inédite. Leur objectif principal : maintenir bas les taux longs et les taux courts pour stimuler l’économie. De quoi provoquer un bel optimisme, qui a amené les marchés des actions à des niveaux toujours plus élevés.

Vu la hausse de la croissance économique, les banques centrales ont annoncé qu'elles allaient changer leur politique, mais de manière très progressive. De son côté, la BCE va réduire son programme d'achat d'obligations dans le marché (pour faire monter le prix et ainsi maintenir les taux à un faible niveau), mais reste ouverte à toute option. Elle garde ainsi sa mainmise sur les marchés si des mouvements indésirables devaient survenir dans ces marchés. Sur la base d'une politique de communication prudente de la BCE, d'une hausse de la croissance économique en Europe (meilleure que prévue) et d'une stabilisation de l'euro, nous ne nous attendons qu'à une légère hausse des taux à long terme.

Un environnement qui reste intéressant pour les actions et investissements axés sur la croissance

Les actions européennes ne semblent pas être surévaluées, vu la croissance potentielle de l’économie. Malgré les événements politiques parfois tumultueux, plusieurs indicateurs européens montrent un cycle économique qui n'a pas encore atteint son maximum.

Les actions américaines ont atteint de nouveaux sommets, soutenues par d'excellents résultats d'exploitation, indépendamment des réformes fiscales annoncées et de la hausse des taux. En 2018, nous attendons une hausse plutôt limitée des cours, en raison de la croissance modérée des bénéfices des entreprises. Il n'est pas clair si les mesures annoncées ou non de l'administration Trump verront le jour et quel sera leur impact, mais le risque de baisse de la croissance interne est bel et bien présent à l'horizon 2019. La pondération des actions américaines sera dès lors revue à la baisse dans les portefeuilles.

Toutes choses prises en considération, AXA Investment Managers augmentera la pondération des investissements liés à la croissance ; pas uniquement les actions mais aussi les obligations à haut rendement et les obligations des pays émergents. Les obligations d’État américaines et de sociétés américaines ainsi que les obligations d'État européennes des pays-clés sont sous-pondérées. La politique changeante des banques centrales et la hausse de l'inflation peuvent entraîner une hausse des rendements obligataires.

Les risques de marché nous guettent

Les fluctuations dans les divers marchés ont été très faibles ces derniers mois, entraînant l'indice de volatilité à un niveau historiquement bas.

Jusqu'à présent, les banques centrales ont été prudentes dans leur communication liée à la réduction de leurs mesures de soutien, mais une forte réaction des marchés n'est pas à exclure.

Les observateurs considèrent, pour un avenir proche, les risques politiques comme étant les plus importants. Un programme de réformes fiscales aux Etats-Unis peut entraîner des hausses plus importantes que prévues des cours des actions. La crise catalane a jusqu'à présent été ignorée par les marchés ; les actions espagnoles accusent toutefois un léger retard par rapport au reste de l'Europe.

À retenir

  • Il semble que la Banque centrale européenne (BCE) baissera le rythme des achats d'obligations.
  • Les marchés d'actions américains atteignent de nouveaux records et cela suscite des questions, vu la politique voulue par Trump.
  • AXA Investment Managers reste positif pour les investissements qui profitent de la croissance économique.

Source : AXA Investment Managers – Research & Investment Insights.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 1

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs –  détour obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous commençons par l'environnement économique général ; nous nous focaliserons ensuite dans le deuxième article sur les États-Unis et l’Europe. Dans le troisième et dernier blog, nous nous attarderons sur les marchés financiers et ferons un résumé de la situation.

La force des intérêts sur les intérêts

Einstein a décrit les intérêts composés comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le fruit de cette accumulation pourrait bien être encore plus grand que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts sur des intérêts, avec l’exemple de l’effet boule de neige de l’épargne-pension.

Combien coûte un séjour en maison de repos ?

Le prix d’un séjour en maison de repos ne hante sans doute pas vos pensées à l’heure actuelle. Il est pourtant essentiel de vous y prendre à temps pour constituer un patrimoine, ou envisager un revenu complémentaire. En effet, la pension moyenne ne suffit souvent pas à financer un séjour en maison de repos.

Économie mondiale en croissance, euro plus fort

L'économie mondiale connaît sa plus forte croissance depuis la crise de la dette de 2008 et l'inflation reste sous contrôle – contrairement aux attentes d'un certain nombre d'observateurs. Mais le fait le plus marquant cet été fut l’appréciation de l’euro par rapport au dollar américain, alors que la livre britannique restait sous pression. 

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies