Moins d'impôts aujourd'hui, une meilleure pension demain ? C'est tout à fait possible !

Préparer votre avenir Pension Fiscalité – 28 novembre 2016

Savez-vous quel sera le montant de votre pension quand vous aurez cessé de travailler ? Non ? Si cela peut vous consoler, vous n’êtes pas le seul, loin de là. Par contre, ce dont nous sommes tous conscients et que nous redoutons c’est que nos revenus, et par conséquent notre niveau de vie, vont diminuer. La pension légale en Belgique en effet jusqu'à 700 euros moins élevée que celle de nos voisins européens.

 
L'épargne-pension est facile, accessible à la plupart d'entre nous et doublement efficace puisqu’elle combine un avantage fiscal aujourd'hui et un revenu complémentaire demain.

Ainsi, un salarié qui a travaillé pendant exactement la même durée­ et pour exactement le même salaire, percevra en moyenne dans notre pays la pension légale la plus faible d’Europe : 1.155 euros bruts par mois. En Allemagne, elle est 11,66 % plus élevée, au Luxembourg 42% et en France 43 %. Et aux Pays-Bas - où une assurance-pension complémentaire est obligatoire - les travailleurs à la retraite perçoivent même 66% de plus, soit 1.861 euros bruts (source : HLN – 18/04/15).

Bon à savoir : en Belgique, la pension est constituée de quatre piliers. 

Premier pilier

La pension légale, payée par l’Etat et différente pour les salariés, les indépendants et les fonctionnaires. 

Deuxième pilier

La pension complémentaire, proposée par les employeurs à leurs salariés via une assurance de groupe ou un fonds de pension (ce qui est un peu différent d'un fonds d'épargne-pension). 

Troisième pilier 

La pension complémentaire, constituée de sa propre initiative, avec un avantage fiscal à la clef. 

Quatrième pilier 

Les formules traditionnelles d'épargne et d'investissement, sans avantage fiscal.

Épargne-pension : un choix judicieux et un double avantage

Une chance qu’il existe donc un système tel que celui de l’épargne-pension : une manière de se constituer une poire pour la soif tout en payant moins d'impôts. L'épargne-pension est facile, accessible à la plupart d'entre nous et doublement efficace puisqu’elle combine un avantage fiscal aujourd'hui et un revenu complémentaire demain, une fois que vous aurez mis fin à vos activités professionnelles.

Si vous décidez de faire, vous aussi, d'une pierre deux coups en commençant à épargner pour votre pension – sachant qu’il n’est jamais trop tôt pour vous y mettre une fois votre vie d'adulte entamée – il vous reste encore quelques choix à faire. Il existe en effet différentes formules de placement qui offrent un avantage fiscal et permettent de se constituer une pension complémentaire. Sachez aussi que selon la formule choisie, l’avantage fiscal peut varier, de même que le rendement potentiel à long terme et que votre épargne ne bénéficie pas toujours de la même protection.

Différentes formules, différentes caractéristiques

D'une part, il y a l'épargne-pension, qui vous permet d’opter soit pour un fonds d'épargne-pension, soit pour une assurance d'épargne-pension. D'autre part, il y a l’assurance-vie classique. Il est donc important de bien vous informer au préalable afin de pouvoir faire votre choix en toute connaissance de cause. Choix qui dépendra en grande partie de votre âge et de votre profil d'investisseur. Votre pension est-elle encore fort éloignée ou approche-t-elle à grands pas ? Prendre un peu de risque ne vous effraie pas ou préférez-vous jouer la carte de la sécurité ?

  • Un fonds d'épargne-pension : ce sont des fonds de placement qui sont gérés par une banque ou une société de bourse et ont été spécialement créés pour l'épargne-pension. Ils donnent droit à une réduction d'impôts. Votre apport n'est pas protégé et vous courez donc un certain risque de perte, mais sur le (plus) long terme, ce type de placement offre davantage de perspectives d'atteindre un rendement supérieur qu'avec un investissement moins risqué.  
  • Une assurance épargne-pension : c’est une assurance-vie qui donne droit à une réduction d'impôts dans le cadre de l'épargne-pension. Ici, votre apport est protégé et vous ne courez donc aucun risque, mais sur le long terme, le rendement est en principe inférieur à celui d'un fonds d'épargne-pension. 
  • Une assurance-vie classique : il s’agit de contrats d'assurance-vie avec garantie de capital et rendement minimum garanti. Cette formule étant sans risque aucun, le rendement à long terme est en principe inférieur à celui des fonds d'épargne-pension. Les règles fiscales sont également différentes de celles qui valent pour l'épargne-pension, mais il y a bien un avantage fiscal à la clef.

Un montant maximum annuel

Le versement annuel pris en considération pour l'avantage fiscal est limité. Dans le cas de l'épargne-pension, le maximum est le même pour tout le monde : 940 euros en 2015, avec une déduction fiscale de 30%, ce qui correspond à 282 euros.

Pour ce qui est de l'assurance-vie classique, le revenu net imposable est pris en considération et la formule suivante est appliquée : (revenu net imposable x 6%) + 171 euros. Le versement maximal était autrefois indexé chaque année. Mais pour les années de revenus 2014 à 2017, cette indexation a toutefois été supprimée et le montant maximum gelé au niveau de 2013 : 2.260 euros par contribuable.

Quels sont les produits financiers existants ?

La gamme de fonds d'épargne-pension est limitée. Vous avez généralement le choix entre trois types de fonds qui ont chacun un pourcentage différent d'actions et d'obligations. Les fonds dynamiques investissent principalement en actions. Les fonds neutres optent pour une répartition équilibrée. Et les fonds défensifs font la part belle aux obligations. À vous de choisir ce qui compte le plus à vos yeux : sécurité ou risque. 

 Au niveau des assurances-vie, on distingue essentiellement deux types de contrats qui vous permettent tous deux de récupérer intégralement votre apport, diminué toutefois des frais et de l'impôt. D’une part, les contrats avec rendement minimum garanti, par exemple 2,50%, qui offrent parfois en sus une participation bénéficiaire. D’autre part, les contrats avec un rendement minimum garanti de (pour ainsi dire) 0% où le seul rendement provient (pratiquement) de la participation bénéficiaire éventuelle.

Un choix judicieux

Pour tirer un avantage maximum de votre investissement, mieux vaut le choisir en tenant compte de votre âge. Ainsi, plus vous êtes près de la date à laquelle vous souhaitez percevoir le capital constitué, plus vous avez intérêt à opter pour un investissement sûr. Mieux vaut donc vérifier chaque année si votre produit ou formule de placement est encore bien adapté(e). Il vous est en effet toujours possible de changer de fonds d'épargne-pension.

En choisissant judicieusement, vous pouvez donc miser sur une réduction d'impôt. Vous récupérez ainsi 30% de votre montant investi. Mais attention : l'impôt final (8% pour les revenus 2015) que vous devez payer lors de votre 60e anniversaire peut atténuer quelque peu votre rendement. Il n’empêche que ce genre d’investissement reste probablement plus intéressant qu'un investissement sans avantage fiscal.

Curieux d’en savoir plus ? Faites une simulation !

Vous pouvez effectuer ici une simulation de l'avantage fiscal qu’une épargne-pension peut vous rapporter. Vous y trouverez aussi de plus amples informations pratiques sur les fonds d'épargne-pension promus par AXA Banque. Si vous décidez d'opter pour l'un de ces fonds, votre Agent bancaire AXA établira ou adaptera bien sûr toujours au préalable votre profil d'investisseur et examinera avec vous en détail vos projets d'investissement.

Vous trouverez d’autres informations intéressantes dans le dossier pension de Test-Achats Invest, sur febelfin.be, le site web du secteur financier dans notre pays, auprès de l'Office national des pensions et du Service public fédéral Sécurité sociale. Le site web du Médiateur des pensions peut aussi s'avérer intéressant.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies