Comment déterminer la valeur d'une entreprise en cas de reprise ?

La croissance consiste à grandir Crédit professionnel Entreprise en pleine croissance – 16 février 2022

Vous êtes entrepreneur et les affaires marchent pour vous. Vous souhaitez entrer dans le capital d'une autre entreprise ou la reprendre dans sa totalité. Une question se pose naturellement lors du processus de reprise : comment déterminer la valeur de cette entreprise ? Il n'y a pas de réponse univoque à cette question. En effet, plusieurs méthodes existent pour déterminer la valeur de reprise d'une entreprise, chacune donnant un résultat différent. D'ailleurs, selon les hypothèses, une même méthode peut même produire des résultats différents. Cet article décrit les deux méthodes d'évaluation les plus courantes.

La valeur intrinsèque d'une entreprise à reprendre

reprise entreprise
Dans le cadre d'une vente ou d'une reprise, la valeur d'une entreprise est un facteur important. Plusieurs méthodes permettent de déterminer le prix de reprise.

Cette méthode repose sur l'hypothèse selon laquelle la valeur d'une entreprise correspond à la valeur de tous ses actifs moins celle de toutes ses dettes.

  • Le terme « avoirs » peut être interprété dans un sens étroit : tous les actifs matériels. Songez aux bâtiments, aux stocks, aux applications logicielles… Vous pouvez consulter la valeur de ces avoirs dans le bilan, mais leur valeur comptable n'est souvent pas un reflet exact de la valeur de marché. Il est donc préférable d'utiliser la valeur de marché pour évaluer les avoirs d'une entreprise.
  • Toutefois, le terme « avoirs » peut également être interprété de manière plus large. Le terme « avoirs » prend alors en compte non seulement les avoirs purement matériels, mais aussi les avoirs immatériels : la qualité du personnel, la valeur de la marque, le fichier clients, etc. L'évaluation de ces derniers est plus difficile et plus spéculative.

Les dettes d'une entreprise figurent dans le bilan.

La valeur intrinsèque d'une entreprise est égale à l'ensemble de ses actifs moins l'ensemble de ses dettes.

Le grand avantage de cette méthode : sa simplicité et sa lisibilité.

L'inconvénient : l'évaluation de la valeur intrinsèque suppose que tous les avoirs puissent être vendus à une certaine valeur, ce qui n'est pas toujours possible. De plus, il s'agit d'un instantané dans le temps, qui ne reflète pas nécessairement la valeur future.

La méthode fondée sur les flux de trésorerie actualisés (méthode DCF) : la plus couramment utilisée en cas de reprises

La méthode fondée sur les flux de trésorerie actualisés (discounted cash flow en anglais) vise à déterminer la valeur d'une entreprise à reprendre sur la base des revenus attendus. Dans la méthode DCF, on calcule simplement la valeur actuelle des flux de trésorerie futurs.

Valeur de l'entreprise =
flux de trésorerie × (1+pourcentage de croissance) /
(coût du capital - pourcentage de croissance)

L'avantage de cette méthode est qu'elle détermine la valeur sur la base des liquidités futures disponibles pouvant servir à verser des dividendes. Ainsi, la performance de l'entreprise dans son ensemble est indirectement prise en compte.

Toutefois, cet avantage est contrebalancé par un inconvénient : cette méthode n'est pas évidente à comprendre. Elle nécessite en effet un certain nombre de calculs mathématiques qui ne peuvent être effectués par le premier venu.

Vous souhaitez mieux comprendre la méthode DCF ? Dans cet article, nous vous l'expliquons en détail. Celui-ci décrit, étape par étape, comment tout fonctionne et quelles variables ont un impact sur la valeur.

Quelle méthode est préférable pour estimer le prix d'une reprise ?

En général, la méthode DCF est considérée comme la meilleure méthode d'évaluation, car il s'agit d'une approche plus globale. Comme toute estimation cependant, elle est le résultat d'hypothèses.

Il est préférable de procéder à plusieurs estimations différentes, tant au niveau de la méthode que des prémices. Vous obtiendrez ainsi un plus large éventail d'évaluations, ce qui vous permettra de calculer une moyenne.

Vous envisagez un projet de reprise ?

Rendez visite à un Agent bancaire AXA et il examinera avec vous les options de financement.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

De l’entreprise individuelle à la société. Quand faire ce choix ?

Au début de votre carrière d'indépendant, vous avez sans doute créé une entreprise individuelle. Le choix idéal à ce moment : rapide, simple et peu d'administration. Aujourd'hui, votre entreprise gagne en importance, tout comme ses bénéfices. Les avantages d'une entreprise individuelle contrebalancent-ils encore ses inconvénients ? Et à quel moment est-il préférable de passer d'une entreprise individuelle à une société ? AXA Banque a analysé la question pour vous.

Plus d'infos

Comment, en tant qu'entrepreneur, gérer la hausse des prix de l'énergie ?

La crise actuelle de l'énergie ne pèse pas uniquement sur le portefeuille des ménages, elle impacte également celui des entreprises. Les prix de l'énergie ont explosé ces derniers mois et, en votre qualité d'entrepreneur, il ne vous est pas toujours possible de répercuter intégralement cette hausse sur vos clients. Cela engendre donc une érosion de vos marges bénéficiaires. Grâce à certains investissements économiseurs d'énergie ou vous permettant de produire votre propre énergie, vous pouvez réduire l'impact de la hausse des prix de l'énergie sur votre entreprise, voire en tirer carrément profit.

Plus d'infos

Déductibilité des voitures de société : les émissions de CO2 déterminent l'avantage fiscal

L’un des éléments que vous devez absolument prendre en compte lors de l'achat d'une voiture de société, outre le budget que vous souhaitez ou pouvez consacrer à cet achat bien entendu, c’est la déductibilité fiscale. Et là, le critère déterminant ce sont les émissions de CO2. Dans ce blog, vous en découvrirez plus sur la manière de déterminer le pourcentage de déduction de votre flotte.

Plus d'infos

Nouvelle voiture de société : emprunt, leasing ou renting ?

Vous êtes sur le point d'investir dans une nouvelle voiture de société. Vous avez déterminé votre budget et calculé la déductibilité fiscale, mais une question cruciale subsiste : comment payer cette nouvelle voiture de société ou camionnette ? Vaut-il mieux utiliser les liquidités disponibles dans l'entreprise, souscrire un emprunt ou recourir au leasing ou au renting pour financer ce nouveau véhicule de société ? Quelle est la différence entre ces trois options ? Découvrez-le dans ce blog.

Plus d'infos

Vous souhaitez acheter une nouvelle voiture de société ? Voici comment déterminer votre budget !

Il est temps de remplacer votre voiture de société ? Vous avez besoin d'une plus grande ou d’une seconde camionnette pour votre activité ? Ou vous souhaitez peut-être proposer une voiture de société à vos collaborateurs ? Pour acquérir un nouveau véhicule de société, il est préférable de déterminer votre budget à l'avance. Mais comment faire ? Découvrez dans ce blog le montant que vous pouvez consacrer à une nouvelle voiture de société.

Plus d'infos

Contactez un Agent bancaire AXA