Méfiez-vous des SMS de phishing et des demandes de remplacement de votre carte bancaire

Gérer votre argent Banque en ligne – 07 janvier 2016

Au troisième trimestre de 2015, 43 cas de fraude aux opérations bancaires sur Internet ont été enregistrés en Belgique. Voilà ce qui ressort des derniers chiffres de Febelfin. Les fraudeurs se servent non seulement de faux e-mails mais aussi – et c’est une nouveauté – de SMS pour se livrer au phishing. Parfois, ils tentent même de prendre directement possession de votre carte bancaire et de son code PIN.

En cas de doute, mieux vaut vous interrompre

Les cas de fraude en recul

Au troisième trimestre de 2015, le secteur bancaire belge dans son ensemble n’a enregistré que 43 cas de fraude. Ce chiffre s’inscrit dans la ligne des deux premiers trimestres de cette année, où un total de 120 cas a été observé. Ce qui est peu en comparaison avec 2013, une année record au cours de laquelle 1.772 cas avaient été signalés. La tendance amorcée en 2014, avec ‘à peine’ 277 cas de fraude, semble donc se confirmer.

La sensibilisation permanente des adeptes des opérations bancaires par Internet porte donc ses fruits. Mais comme les fraudeurs s’attaquent désormais plutôt à des victimes au sein des entreprises, le produit de leur fraude devient en principe plus juteux.

Le dernier trimestre l’a clairement démontré, puisque le montant de la fraude a atteint quelque 540.000 € pour 57 cas au total. Cette tendance s’est toutefois à nouveau atténuée: ce trimestre-ci, le montant récolté n’était plus que de 92.872 €.

Nouvelles techniques de phishing

Tout cela a amené les escrocs à se tourner vers de nouvelles méthodes pour tromper leurs victimes. Jusqu’à présent, ils se limitaient essentiellement aux faux e-mails. Depuis peu, ils utilisent également de faux SMS. Leur but n’a pas changé: attirer les destinataires vers un faux site Internet bancaire afin de leur dérober leurs informations personnelles et leurs données de connexion aux opérations bancaires par Internet.

Les fraudeurs s’efforcent aussi de plus en plus de mettre directement la main sur la carte bancaire et le code PIN. Ils envoient par exemple un e-mail ou un SMS pour inviter leur destinataire à remplacer sa carte de banque. Celui-ci est censé l’expédier à une certaine adresse et encoder son code PIN actuel sur un faux site web. S’ils détiennent à la fois la carte bancaire et le code PIN correspondant, dérober de l’argent devient un jeu d’enfant pour les fraudeurs.

Vous devez cependant savoir que votre banque ne vous demandera jamais de communiquer le code PIN de votre carte bancaire ni d’envoyer votre carte de banque.

En cas de doute, mieux vaut vous interrompre

Pour pouvoir effectuer vos opérations bancaires sur le web en toute sécurité, il vous faut non seulement un bon PC mais aussi une connexion Internet bien sécurisée. Soyez sur vos gardes lorsque vous recevez des e-mails ou des SMS suspects.

  • Ne suivez jamais un lien qui vous mène sur le site web de votre banque et vous invite à encoder vos codes personnels. Même si l’e-mail et le site web vous semblent familiers et identifiables. Votre banque ne vous réclamera jamais de données par cette voie.
  • Vérifiez le lien contenu dans un e-mail en le balayant au moyen de votre curseur. Vous verrez alors apparaître dans le bas le site de destination du lien. Vous avez des doutes ? Ne cliquez pas.
  • Ne cliquez jamais sur l’annexe d’un e-mail qui ne vous paraît pas 100% fiable (par exemple parce que vous ne connaissez pas l’expéditeur).
  • Ne répondez jamais à des demandes d’exécution d’une macro.

Si quelque chose vous semble bizarre et si vous avez des doutes, arrêtez tout et contactez votre banque. Surtout si les étapes de la signature diffèrent des étapes normales qui vous sont familières, par exemple lors de paiements au moyen de votre lecteur de carte.

Vous avez malgré tout été victime d’une escroquerie ?

Contactez au plus vite Card Stop (070 344 344) pour bloquer votre carte bancaire et informez votre banque.

Lire le rapport complet de Febelfin.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Attention à l’hameçonnage par le biais d’Adwords et des médias sociaux

Les pirates informatiques sont constamment en quête de nouvelles manières d’intercepter vos données personnelles ou bancaires. Des tentatives d’hameçonnage ont encore récemment été détectées par le biais de Google Adwords et de médias sociaux tels que WhatsApp et Facebook, en ayant à chaque fois recours à un lien qui mène vers un faux écran de connexion pour des opérations bancaires par Internet ou une plate-forme de paiement en ligne. Faites dès lors preuve d’une extrême vigilance lorsque vous effectuez des recherches sur Internet, par ex. par le biais de Google, ou quand on vous propose des réductions alléchantes par le biais des médias sociaux.

Votre smartphone : votre nouveau porte-monnaie

Notre portefeuille cède de plus en plus la place à notre smartphone comme moyen de paiement. Il ne se passe pas un jour sans que ne paraisse un article dédié aux nouvelles possibilités de paiement et aux apps de paiement pour votre téléphone. La nouvelle tendance : payer sans utiliser votre carte bancaire.

Payez vos factures en un clic grâce à Zoomit !

Nom du bénéficiaire, numéro de compte, montant, communication... Vous en avez assez de perdre votre temps à encoder vos virements ? Avec Zoomit, vous validez le paiement de vos factures en un clin d’oeil ! C’est vous qui décidez de tout : quelle facture, quel montant, quand. Une fois décidé, quelques clics et hop, c’est payé. Facile, gratuit et infaillible. A vous de jouer !

Les cinq avantages de mobile banking

Vous utilisez vous aussi votre smartphone ou votre tablette pour les opérations bancaires mobiles ? Vous faites alors partie des nombreus utilisateurs de cette application. Les paiements mobiles sont en effet de plus en plus populaires. Ils sont aussi très pratiques ; grâce à l'app mobile banking d'AXA Banque, vous avez toujours votre banque en poche. Vous pouvez payer à tout moment et partout et vous connaissez le solde exact de vos comptes. Mais ce n’est pas tout. 

Nouveaux e-mails de phishing : quelques conseils

Des emails d’hameçonnage circulent à nouveau. Ces faux e-mails, soi-disant envoyés au nom d’AXA Banque, ont pour objectif d’obtenir des informations confidentielles. Voici des exemples d’e-mails d’hameçonnage récents. Nombre de nos clients les ont reçus et nous l'ont signalé.

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies