En quoi consistent les frais d’entrée?

Préparer votre avenir Investir – 03 juin 2016

On en entend de plus en plus souvent parler à l’heure actuelle : peut-être vaut-il mieux placer une partie de son argent plutôt que de tout consacrer à l’épargne. Mais pour  pouvoir accéder à un investissement, il faut généralement payer au préalable des frais d’entrée. En quoi consistent exactement ces frais d’entrée ?

frais d'entrée
Pour être certain de choisir un investissement qui vous convienne parfaitement, demandez conseil à un Agent bancaire AXA.

Des frais uniques

Les frais d’entrée consistent en un montant prédéfini à ne payer qu’une seule fois sur le montant que vous souhaitez investir dans un fonds. Il s’agit généralement d’un pourcentage fixe. Imaginez : vous investissez 10.000 euros et le pourcentage à payer est de 3%. Vous payerez donc 300 euros de frais d’entrée.

Optez pour un seul visage pour tous vos investissements

En investissant, vous augmentez vos chances de bénéficier d’un rendement plus élevé que celui de votre compte d’épargne. Il faut toutefois savoir qu’investir peut également comporter des risques. Pour être certain de choisir un investissement qui vous convienne parfaitement, demandez conseil à un Agent bancaire AXA : une personne de confiance unique qui vous garantira un service optimal, une expérience de premier ordre et des conseils personnalisés. 

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Qu’est-ce que MiFID II?

La directive relative aux investisseurs MiFID II est en vigueur depuis le 3 janvier. Elle fixe les règles du jeu que doivent suivre les institutions financières lorsqu’elles proposent des produits d'investissement ou qu’elles donnent des conseils à ce sujet. En quoi consiste MiFID II et que signifie cette abréviation ?

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 1

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs –  détour obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous commençons par l'environnement économique général ; nous nous focaliserons ensuite dans le deuxième article sur les États-Unis et l’Europe. Dans le troisième et dernier blog, nous nous attarderons sur les marchés financiers et ferons un résumé de la situation.

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 3

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs – passage obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous avons commencé par l'environnement économique général, la semaine passée nous nous sommes attardés sur les États-Unis et l’Europe. Dans ce troisième et dernier blog, nous nous attardons sur les marchés financiers et résumons le tout.

Accord d’été : où en sommes-nous exactement ?

Le Parlement a récemment donné son feu vert à l’instauration d’une taxe sur les comptes-titres. Cet impôt figurait parmi les nombreuses mesures de l’accord de l’été 2017, un accord portant sur le budget 2017-2018 instaurant un train de réformes en matière fiscale. Mais où en sommes-nous actuellement dans la mise en place des autres mesures de cet accord ? Bref état des lieux.

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 2

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs – passage obligatoire pour qui est intéressé par les investissements. Nous avons commencé par l'environnement économique général, la semaine prochaine nous nous attarderons sur les marchés financiers et résumerons le tout. Focalisons à présent sur les États-Unis et l’Europe. 

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies