Épargner ou investir? D’abord épargner, puis investir!

Préparer votre avenir Investir Epargner – 14 juillet 2017

Vous voulez commencer à investir ? Veillez d’abord à disposer d’une réserve d’argent sûre en cas d’urgence. Vous avez peut-être aussi des projets spécifiques pour lesquels vous aimeriez également mettre un peu d’argent de côté. Comment allez-vous vous y prendre pour tout mener à bien ? Et quelles formules d’épargne et de placement sont indiquées pour vos projets à court, moyen et long terme ?

épargner ou investir
Que signifie un rendement supérieur pour votre épargne? Sur axabank.be/investir, vous trouverez un outil de simulation pratique.

Constituez-vous une réserve d’épargne en béton

En règle générale, un bas de laine de maximum 3 à 6 mois de salaire net suffit comme réserve d’épargne en béton. Un compte d’épargne classique est alors la formule indiquée. La possibilité de prélèvement rapide, l’absence de coûts et l’exonération fiscale vous permettent de disposer de votre argent sans frais et à tout moment.

Investir avec un avantage fiscal dans un fonds de pension

Si vous voulez vous constituer un joli bas de laine pour plus tard moyennant des efforts d’épargne réalistes, l’épargne-pension est faite pour vous. Votre meilleure opportunité d’obtenir un rendement potentiel élevé ? Adhérer à un fonds d’épargne-pension.

Et dans ce cas, débuter tôt, c’est déjà la moitié du travail accompli. En effet, plus vite vous débutez votre épargne-pension, plus l’effet boule de neige des intérêts sur les intérêts sera puissant. Ainsi, les jeunes qui commencent à travailler et démarrent immédiatement l’épargne-pension pourront se constituer un joli bas de laine pour plus tard.

Vu que les autorités entendent encourager la constitution d’une pension complémentaire, elles octroient une réduction fiscale de 30% sur les versements effectués dans le cadre de l’épargne-pension. Le maximum autorisé pour ce cadeau fiscal s’élève actuellement à 940 euros par an. Vous récupérez donc 282 euros par le biais de la réduction fiscale pour épargne-pension.

Épargne ciblée pour le moyen terme

Vous espérez, dans un certain temps, acheter une maison ou vous envisagez l’achat d’une nouvelle voiture ? Ou encore, vous pensez avoir besoin d’argent à moyen terme pour d’autres projets ? Évitez dans ce cas de prendre trop de risques avec l’argent que vous mettez de côté dans ce but. Les produits d'épargne et de placement peu risqués sont la solution idéale si vous envisagez un horizon de maximum 5 à 10 ans. Outre les comptes d'épargne et à terme, les bons de caisse et les effets avec protection du capital, les fonds mixtes à risque faible peuvent convenir dans ce cas.

Placez l'argent dont vous n'avez pas besoin pendant longtemps

Vous visez un rendement attractif à long terme? Dans ce cas, ne laissez pas votre argent de placement dormir sur un compte d’épargne, mais investissez-le dans un portefeuille d’investissement équilibré. Votre argent de placement est l’épargne dont vous ne voulez pas conserver la disponibilité à court ou moyen terme, dont vous pouvez vous passer pendant longtemps. Laissez-vous guider par votre profil d’investisseur personnel pour trouver le mix d’investissement vous correspondant le mieux. Votre Agent bancaire AXA est formé pour vous conseiller de manière appropriée à ce sujet.

Que signifie un rendement supérieur pour votre épargne?

Vous pouvez également investir par le biais d'un plan d’investissement, pour de petits montants, par exemple 25 euros par mois. Vous aimeriez chiffrer ce qu’un tel plan d’épargne mensuel pourrait vous rapporter à terme? Vous trouverez, sur axabank.be/investir, un outil de simulation pratique. Choisissez vous-même votre montant mensuel d’épargne ou de départ, fixez un pourcentage de rendement escompté et l’outil de simulation se charge du reste.

Prochain sujet dans notre série sur les placements : Un fonds ou une assurance d'épargne-pension?

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Quelles sont les implications concrètes de la taxe sur les comptes-titres pour vous ?

Dans l’accord de l’été conclu en juin 2017, le gouvernement annonçait sa volonté d’instaurer une taxe sur les comptes-titres. La loi sur cette taxe sur les comptes-titres a été votée au début février à la Chambre. Elle sera prochainement publiée au Moniteur belge et entrera en vigueur le jour suivant sa publication. Mais quelles sont les implications de la taxe sur les comptes-titres pour vous en tant qu’investisseur ?

Accord d’été : où en sommes-nous exactement ?

Le Parlement a récemment donné son feu vert à l’instauration d’une taxe sur les comptes-titres. Cet impôt figurait parmi les nombreuses mesures de l’accord de l’été 2017, un accord portant sur le budget 2017-2018 instaurant un train de réformes en matière fiscale. Mais où en sommes-nous actuellement dans la mise en place des autres mesures de cet accord ? Bref état des lieux.

Qu’est-ce que MiFID II?

La directive relative aux investisseurs MiFID II est en vigueur depuis le 3 janvier. Elle fixe les règles du jeu que doivent suivre les institutions financières lorsqu’elles proposent des produits d'investissement ou qu’elles donnent des conseils à ce sujet. En quoi consiste MiFID II et que signifie cette abréviation ?

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 1

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs –  détour obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous commençons par l'environnement économique général ; nous nous focaliserons ensuite dans le deuxième article sur les États-Unis et l’Europe. Dans le troisième et dernier blog, nous nous attarderons sur les marchés financiers et ferons un résumé de la situation.

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 3

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs – passage obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous avons commencé par l'environnement économique général, la semaine passée nous nous sommes attardés sur les États-Unis et l’Europe. Dans ce troisième et dernier blog, nous nous attardons sur les marchés financiers et résumons le tout.

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies