L'inflation réduit votre épargne

Préparer votre avenir Budget Epargner – 26 janvier 2017

Nombreux sont ceux qui, après avoir récolté le capital de leur plan d'épargne-pension ou de leur assurance-vie ou avoir reçu les intérêts de leur pension complémentaire, laissent cet argent dormir sur leur compte bancaire. Ils espèrent ainsi augmenter leurs intérêts. Mais est-ce vraiment raisonnable ? Bien entendu, un cas n'est pas l'autre, mais conserver de grosses sommes sur des comptes à vue ou des comptes d'épargne n'est jamais une bonne stratégie. Pourquoi ?

Inflation
Maintenant que les taux d'épargne ont baissé avec l'inflation, votre intérêt ne suffit plus à compenser la perte de pouvoir d'achat.

L'épargne perd constamment de sa valeur

L'an dernier, l'inflation moyenne s'élevait à 1,97 % (jan-nov). Ceci montre clairement que la meilleure option n'est pas de laisser dormir votre argent sur un compte d'épargne ou un compte à vue. Dans le cas d'une inflation de 2 % par an, un capital de 10.000 euros résulte, au bout de dix ans, en un pouvoir d'achat de 8.172 euros seulement. Ou inversement : avec une inflation de 2 %, un capital de 10.000 euros doit avoir évolué en un montant de 12.190 euros sur dix ans pour conserver la même valeur.

Maintenant que les taux d'épargne ont baissé avec l'inflation, votre intérêt ne suffit plus à compenser la perte de pouvoir d'achat. Ainsi, votre pouvoir d'achat diminue un peu chaque année.

L'inflation réduit votre épargne

Pour observer l'effet de l'inflation sur la valeur de votre épargne, utilisez notre outil d'inflation Wikifin sur www.wikifin.be

Toutefois, la plupart des épargnants n'en ont pas conscience. Certains préfèrent même cette perte certaine de leur pouvoir d'achat à un rendement variable (positif ou négatif). Ils rechignent à placer une partie de leur épargne pour espérer une éventuelle augmentation de bénéfice.

Ce qui ne veut pas dire que vous devez placer votre argent dans le meilleur de tous les placements. Il est indispensable pour vous de conserver un bon équilibre entre le risque et le rendement.

Cherchez le bon compromis

Le moment où vous recevez une grosse somme est idéal pour réfléchir à l'ensemble de votre situation financière. Prenez le temps de planifier et d'analyser vos objectifs avec votre banquier sur le long terme. Ensuite, vous pouvez considérer, ensemble, la meilleure solution pour votre argent.

Vous risquez d'avoir bientôt besoin de votre argent ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour un placement dans des produits défensifs, qui garantissent au mieux votre capital. Vous n'en avez pas besoin les dix premières années ? Dans ce cas, vous pourriez être tenté par un placement plus dynamique, dans l’espoir d’un meilleur rendement.

Le bon équilibre reste un paramètre important pour la gestion d'un placement ou d'un portefeuille. Les choses ont toujours été ainsi, mais à l'époque où un placement sans risque rapporte à peine du rendement et appauvrit l'investisseur, cet aspect gagne encore en importance. Car, malheureusement, l'époque des rendements décents à faible risque est révolue.

Comment trouver le bon équilibre pour son portefeuille ?

En combinant plusieurs produits ou, en d'autres termes, en diversifiant ses placements. Les produits hautement sécurisés à plus faible rendement probablement, associés à des produits ayant un potentiel de rendement supérieur mais à plus haut risque. Ceci permet également d'associer un rendement raisonnable à un risque mesuré, conformément à votre profil. Gardez donc suffisamment d'argent en réserve pour les imprévus.

Envisagez la solution du mix de produits équilibré :

  • produits à taux fixe (par exemple des comptes à terme, step up, etc.) ;
  • obligations structurées ou fonds avec protection de capital complète ou partielle ;
  • fonds ouverts, notamment des fonds d'obligations, fonds d'actions et fonds (profilés) mixtes ;
  • fonds mixtes ouverts ;
  • fonds de fonds.

Mieux comprendre les placements

Vous ne comprenez pas certains concepts décrits ci-dessus ? Pas d'inquiétude ! Votre agent bancaire est votre premier interlocuteur lorsque vous commencez à placer votre argent ou que vous souhaitez composer un portefeuille équilibré. Cependant, mieux vaut savoir de quoi il s'agit.

Nous nous engageons à vous expliquer ces différents types de placements disponibles au cours des prochaines semaines et mois à venir. Objectif : vous familiariser un minimum avec l'univers des placements et vous donner une base à laquelle vous référer plus tard.

Astuce : chaque nouveau blog sera annoncé par une publication Facebook. Aimez notre page pour ne rien manquer de nos publications. D’accord ?

Sujet suivant : Comment gérer le risque et le rendement ?

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Epargner ou investir vs. épargner et investir

Une question qui revient régulièrement à propos de l’épargne et des investissements : dois-je épargner et investir en même temps ou ne vaut-il pas mieux investir plutôt qu’épargner ? Comme la grande majorité des Belges, vous êtes un épargnant expérimenté. En raison du taux d’intérêt historiquement bas, votre compte d’épargne ne vous rapporte plus beaucoup. C’est pourquoi nous allons vous expliquer les possibilités une par une.

Épargner ou investir? D’abord épargner, puis investir!

Vous voulez commencer à investir ? Veillez d’abord à disposer d’une réserve d’argent sûre en cas d’urgence. Vous avez peut-être aussi des projets spécifiques pour lesquels vous aimeriez également mettre un peu d’argent de côté. Comment allez-vous vous y prendre pour tout mener à bien ? Et quelles formules d’épargne et de placement sont indiquées pour vos projets à court, moyen et long terme ?

Fonds flexibles et fonds de fonds : anticiper le marché

Vous avez soigneusement réfléchi à vos projets d’avenir et dressé l’inventaire de votre patrimoine et de vos besoins. Vous avez également une idée précise des incertitudes que vous voulez accepter pour obtenir un bon rendement. Une question se pose à présent : que faire maintenant ? Quelle est la bonne solution d’investissement en fonction de votre profil ? Lorsque vous investissez dans des fonds flexibles ou des fonds de fonds, il est peut-être inutile de répondre à cette question. En effet, ces fonds tentent de réagir au maximum aux conditions des marchés.

Un compte à l'étranger ? Le fisc vous tient à l'œil !

Vous possédez des comptes bancaires à l'étranger, mais déclarez vos impôts en Belgique ? Ou inversement : vous possédez un compte auprès d'une banque belge, mais vous n'êtes pas assujetti ici ? Dans ce cas, vous avez désormais tout intérêt à déclarer les revenus de ces comptes sur votre déclaration d'impôts, car votre banque fournira dorénavant chaque année des informations détaillées au fisc du pays dont vous êtes résident fiscalement. Telle est la conséquence du Common Reporting Standard (CRS), une initiative mise en place par l'OCDE et l'Union européenne. 

Investissements à rendement fixe : vous pouvez compter sur ce trio

Vous souhaitez investir avec un rendement fixe et une garantie du capital à l'échéance ? Dans ce cas, vous jetterez assez rapidement votre dévolu sur l’une ou l’autre forme d'obligations : comptes à terme, bons d'État et obligations d'entreprise. Qu'est-ce que ces investissements à rendement fixe ont encore à offrir ? Mise en perspective de leurs avantages et de leurs inconvénients respectifs.

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies