Investir dans les pays émergents : intéressant, mais risqué

Préparer votre avenir Investir – 12 octobre 2016

Les pays émergents sont des pays qui se développent rapidement vers une économie plus avancée. Dans ce contexte, on parle également de pays en croissance ou de marchés émergents. Comme des rendements élevés sont possibles, les investisseurs partent souvent à la recherche d'opportunités sur ces marchés. Investir dans les pays émergents peut s'avérer intéressant, mais n'est certainement pas sans risque. C'est pourquoi vous devez examiner très attentivement et faire appel à l'expertise de votre agent bancaire.

Voudriez-vous savoir comment AXA Banque exploite cette piste ? Contactez votre agent bancaire.

Pays émergents : il n’y a pas que l'Asie

Lorsque nous parlons de pays en croissance, nous pensons souvent à l'Asie : principalement la Chine, mais également l'Inde et la Corée du Sud. Mais il y en a beaucoup plus. Les quatre principaux sont connus sous l'acronyme BRIC, pour Brésil, Russie, Inde et Chine.

Ensuite, ils se composent surtout de pays :

  • d'Amérique latine : Chili, Colombie, Mexique, Pérou, Argentine et Venezuela ;
  • d'Asie : Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande et Pakistan ;
  • d'Europe de l'Est : Hongrie, Pologne, Bulgarie, Ukraine.

Pourquoi pensons-nous spontanément à l'Asie lorsque nous parlons de pays émergents ? Cela vient surtout du fait que, ces dernières années, la croissance est principalement venue de ces régions. Les autres pays émergents ont été pris dans une tendance baissière, après avoir connu la croissance auparavant. Il est donc important de savoir où l'on peut investir.

Des opportunités, mais aussi beaucoup de risques

Il peut être intéressant d'investir dans les pays émergents, car ces derniers ont connu une croissance économique plus élevée sur la base du produit intérieur brut (PIB). Le produit intérieur brut est la valeur monétaire de tous les biens et services produits dans un pays durant un an.

La plupart du temps, les risques sont accrus du fait de l'instabilité politique, de problèmes d'infrastructures et de la volatilité des devises. Dans de nombreux pays émergents, les marchés financiers ne fonctionnent pas encore de manière optimale et/ou ne sont pas toujours accessibles pour les investisseurs étrangers.

Plus innovants qu'on ne le pense

Les pays émergents sont souvent associés à des produits copiés bon marché et de piètre qualité. Ce fut le cas, et ce l'est encore partiellement. Mais de nombreux marchés émergents sont plus innovants qu'on ne le pense.

La Chine en tête, de nombreux pays en croissance œuvrent à la transition d'une économie industrielle vers une économie plus innovante. À leur apogée, les matières premières nécessaires à la production comptaient pour plus d'un tiers de l'économie. Ce chiffre est entre-temps redescendu à un cinquième (20 %).

Ce sont surtout des secteurs comme l'informatique et l'e-commerce qui connaissent une forte croissance. Selon JP Morgan, l'indice boursier MSCI Emerging Markets a une plus grande exposition aux sociétés informatiques que ses homologues américain, japonais ou européens. Et près de la moitié de toutes les ventes en e-commerce provient des pays émergents.

Que devez-vous en retenir ?

  • Lorsque nous parlons de pays émergents, il s'agit de nombreux pays de par le monde
  • Certains pays émergents se portent bien, et d'autres moins bien. Il est donc important de savoir où l'on peut investir.
  • Les marchés émergents ne sont plus synonymes de production industrielle à bon marché. Il y a aussi beaucoup d'innovation.
  • Investir dans les pays émergents peut s'avérer intéressant, mais n'est certainement pas sans risque. L'expertise est incontournable.

Un fonds composé d'actions de marchés émergents peut être une excellente diversification pour la composante dynamique d'un portefeuille largement diversifié. Tenez cependant compte de votre profil d'investisseur, de votre horizon d'investissement, de vos souhaits et de vos objectifs.

Votre agent bancaire se fera un plaisir d’examiner les possibilités avec vous.

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

Plus d'articles à ce sujet

Après une excellente année 2017 pour les investissements, que peut-on attendre de 2018 ? Partie 1

Quelles sont nos attentes pour 2018 au niveau macro-économique et quel pourrait être leur impact sur les marchés financiers ? Nous allons vous l'expliquer dans trois blogs consécutifs –  détour obligatoire pour toute personne intéressée par les investissements. Nous commençons par l'environnement économique général ; nous nous focaliserons ensuite dans le deuxième article sur les États-Unis et l’Europe. Dans le troisième et dernier blog, nous nous attarderons sur les marchés financiers et ferons un résumé de la situation.

La force des intérêts sur les intérêts

Einstein a décrit les intérêts composés comme la plus grande force de l’univers. On pourrait également le reformuler : les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et le fruit de cette accumulation pourrait bien être encore plus grand que vous ne le pensez. Découvrez la puissance des intérêts sur des intérêts, avec l’exemple de l’effet boule de neige de l’épargne-pension.

Les marchés boursiers restent très performants

On se dirige vers une année boursière 2017 très performante : la valorisation des actions est très élevée au niveau mondial sur la base d'excellents résultats d'exploitation et de taux longs toujours très bas. Nous nous attendons à ce qu'ils remontent légèrement, même si les banques centrales ont annoncé qu'elles allaient progressivement modifier leur politique. C'est ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) va diminuer les achats d'obligations. Les marchés d'actions américains ont également atteint de nouveaux records. La question est : la tendance va-t-elle se poursuivre sous l'administration Trump ? 

Combien coûte un séjour en maison de repos ?

Le prix d’un séjour en maison de repos ne hante sans doute pas vos pensées à l’heure actuelle. Il est pourtant essentiel de vous y prendre à temps pour constituer un patrimoine, ou envisager un revenu complémentaire. En effet, la pension moyenne ne suffit souvent pas à financer un séjour en maison de repos.

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies