Savourer sa pension

Préparer votre avenir Pension Epargner – 22 juillet 2015

Fin 2014, le Gouvernement a adopté une série de mesures portant à conséquence sur l’épargne-pension et l’épargne à long terme. Zoom sur les nouvelles mesures du Gouvernement.

 
Pour rendre l'épargne-pension encore plus séduisante, le Gouvernement a depuis le 1er janvier réduit la taxe anticipée à 60 ans de 10% à 8%.

La première mesure consiste à geler le montant maximal que vous pouvez déduire chaque année de vos contributions et s’appliquera aux années de revenus 2014 à 2017. Pendant cette période, vous ne pourrez ainsi pas déclarer plus de 940 €, et non le montant initialement prévu de 950 € pour 2014.Pour ce qui est des formules d’épargne à long terme, le plafond est passé de 2280 € à 2260 €.

Vous avez déclaré trop en 2014 ? Vous avez alors un ‘excès’, et si vous avez épargné plus de 940 €, seul le montant de 940 € sera pris en compte pour une réduction d’impôt. L’excès, qui peut être de 10 € maximum, sera quant à lui considéré comme un versement anticipé effectué pour 2015, ce qui signifie que vous ne pourrez plus déduire que 930 € en 2015.

Attention : ce report n’est pas possible pour ceux qui ont souscrit une formule d’épargne à long terme. Tout ce qui dépasse 2260 € n’entre donc plus en ligne de compte pour bénéficier d’un avantage fiscal…

Réduction à 8 % de la taxe unique sur l’épargne-pension

Jusque récemment, les personnes épargnant pour leur pension payaient à leur 60e anniversaire une taxe unique de 10 % sur le capital constitué. Pour rendre l’épargne-pension encore plus séduisante, le Gouvernement a depuis le 1er janvier réduit cette taxe anticipée de 10 à 8 % sur tous les (nouveaux) contrats.

Un prélèvement anticipé a également été mis en place. À partir du mois de septembre, le Gouvernement prélèvera pendant 5 ans une taxe annuelle de 1 %, calculée sur la base de votre capital pension au 31 décembre 2014. Si le début de votre contrat date d’après le 1er janvier 2015, vous êtes exempté(e) de ces prélèvements anticipés. Vous recevrez alors le décompte le jour de vos 60 ans et paierez la taxe finale de 8 %, déduite des acomptes déjà versés entre 2015 et 2019.

Ce mécanisme est automatique et n’a aucune influence sur le montant final. Comme avant, l’imposition est libératoire. Une fois la taxe finale payée, vous pouvez poursuivre votre épargne-pension et continuer à profiter des avantages fiscaux, sans taxe supplémentaire sur le capital constitué.

Et pour conclure : il est fiscalement totalement déconseillé de réclamer votre capital avant votre 60e anniversaire en raison du taux d’imposition de 33 %. Exception à la règle : les prépensionnés qui peuvent, à certaines conditions, réclamer anticipativement la somme épargnée au taux de 8 %. Ce traitement de faveur sera toutefois supprimé fin 2016 et les prépensionnés seront alors eux aussi soumis au taux de 33 %.

À NOTER

  • Le montant maximal pouvant être fiscalement déduit est gelé à 940 €
  • La taxe prélevée à votre 60e anniversaire passe de 10 à 8 %
  • Prélèvements anticipés automatiques de cette taxe entre 2015 et 2019
  • Taxe libératoire : passé 60 ans, vous pouvez continuer à épargner pour votre pension sans devoir vous acquitter de taxes supplémentaires
  • Les prépensionnés seront eux aussi bientôt soumis à un taux de 33 % en cas de reclamation anticipée de leur capital

Conseils et questions sur nos produits

Contactez votre Agent bancaire AXA

AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site Internet. Plus d'infos

Autoriser les cookies